Covid-19 : les scientifiques divisés face aux nouvelles restrictions sanitaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les scientifiques divisés face aux nouvelles restrictions sanitaires
FRANCE 2
Article rédigé par
S.Piard, E.Urtado - France 2
France Télévisions

Au lendemain des annonces sanitaires du gouvernement, ralentir l’épidémie sans confiner divise au sein de la communauté scientifique. Pour beaucoup, l’exécutif prend des risques et s’expose à une situation catastrophique dans les hôpitaux.

Dans les hôpitaux, la question reste dans tous les esprits. N’aurait-il pas fallu reconfiner immédiatement ? Le gouvernement a choisi de se laisser du temps alors que les services Covid restent sous tension. Pour certains praticiens, c’est un pari. "On verra dans quelques jours si c’est un pari gagnant. Il y a sûrement des éléments qui permettent de mesurer le degré de diffusion des variants anglais et notamment cette fameuse enquête "flash" dont nous attendons tous les résultats", indique Catherine Hill, épidémiologiste.

22 858 cas confirmés en 24 heures

C’est une enquête très attendue alors que le variant anglais touche déjà 9 % des malades du Covid en Île-de-France. En France, les chiffres ne fléchissent pas : il y a eu 22 858 cas confirmés en 24 heures. En moyenne, il y a eu 9 % d’augmentation cette semaine. Du côté des hospitalisations, les courbes montent également : 27 041 nouveaux patients ont été enregistrés, dont 3 081 en réanimation. Selon Frédérique Valletoux, présidente de la Fédération des hôpitaux de France, un troisième confinement était absolument nécessaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Confinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.