Covid-19 : les élus locaux en désaccord sur le confinement le week-end mais plaident pour une vaccination accélérée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 9 min.
Covid-19 : les élus locaux en désaccord sur le confinement le week-end mais plaident pour une vaccination accélérée
franceinfo
Article rédigé par
P. Loison, T. Curtet - franceinfo
France Télévisions

Alors que Jean Castex devrait annoncer jeudi 4 mars le confinement partiel le week-end du Pas-de-Calais, l’Île-de-France devrait être épargnée. Les élus locaux ne sont pas tous d’accord. Les maires de Marœuil (Pas-de-Calais), Jean-Marie Truffier (centriste) et du 15e arrondissement de Paris, Philippe Goujon (LR) étaient les invités du 23h de franceinfo.

À l’occasion de sa conférence de presse jeudi 4 mars, Jean Castex devrait annoncer un reconfinement partiel pour plusieurs week-ends dans le Pas-de-Calais. "J’y suis favorable, bien sûr. Il n’y a pas d’autre issue, on verra ensuite les chiffres et si c’est suffisant car c’est un virus bien mystérieux. Je suis cartésien, je ne vois pas d’autres solutions", estime Jean-Marie Truffier (centriste), maire de Marœuil (Pas-de-Calais). "Je suis confronté à la difficulté d’obtenir les vaccins. Les gens téléphonent partout, mais il y a un gros problème, on n’arrive pas à vacciner tout le monde, loin de là."

Faire accepter les mesures à la population

En revanche, il ne devrait pas y avoir de mesures similaires en Île-de-France. "La situation est préoccupante mais il n’y a pas de déferlante. Le reconfinement, c’est le dernier recours, c’est l’échec des politiques préventives. Nous étions contre le confinement week-end. Il faut accélérer la vaccination. Il faut que les tests salivaires dans les écoles soient massifs", avance Philippe Goujon (LR), maire du 15e arrondissement de Paris, avant de poursuivre : "Il y a la nécessité de faire accepter les mesures à la population. Beaucoup rejetaient ce confinement le weekend, mais on peut imaginer un renforcement des mesures. L’interdiction de lieux de rassemblement, plus de contrôles policiers, peut-être des jauges plus restrictives chez les commerçants. Le confinement a des conséquences désastreuses dans tous les domaines", a-t-il notamment expliqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.