Covid-19 : le taux de reproduction fait un bond en Bretagne

Assiste-t-on à une résurgence de l'épidémie ? Le taux de reproduction du virus vient de progresser de manière spectaculaire en Bretagne et atteint désormais 2,6. Concrètement, cela signifie que 10 personnes en contaminent 26 en moyenne. Les quatre départements bretons sont concernés et passent dans le rouge.

Dans un laboratoire de Concarneau (Finistère), le nombre de tests a été multiplié par 4 en quelques jours. A l'accueil, un touriste affirme avoir eu des symptômes légers récemment. Il veut savoir s'il est contaminant. "Ma maman a 93 ans et vis-à-vis d'elle, je ne veux pas lui amener de microbes", confie-t-il. La vigilance semble également de mise sur le marché de la ville, où de nombreuses personnes portent le masque ce vendredi 17 juillet. "Je ne suis pas parano, mais en me protégeant, en mettant un masque, en me lavant régulièrement les mains, je me dis que si chacun fait ça on peut limiter le risque", résume une passante. 

Un taux élevé de reproduction

Sur la dernière carte publiée par le gouvernement le 14 juillet, la Bretagne est en rouge avec un taux de reproduction du virus de 2,6. Un taux comparable au taux national atteint au plus fort de la crise. Il n'y a pas de quoi paniquer pour autant selon certains épidémiologistes, car le chiffre change régulièrement. "C'est une estimation ponctuelle qui va très certainement évoluer dans les jours à venir avec l'augmentation du nombre de tests et avec les prochains résultats que nous aurons sur la Bretagne", explique l'épidémiologiste Pascal Crepey. La hausse du taux de reproduction du virus pourrait s'expliquer par la multiplication des foyers épidémiques enregistrés à travers la région.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un test de dépistage au coronavirus, réalisé à Laval (Mayenne), le 9 juillet 2020.
Un test de dépistage au coronavirus, réalisé à Laval (Mayenne), le 9 juillet 2020. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)