Covid-19 : le Premier ministre propose d'assouplir la jauge sanitaire pour les cérémonies religieuses à "6 m² par fidèle"

Jean Castex avait fixé la jauge maximale à 30 personnes par office religieux, avant que le Conseil d'Etat ne lui demande de revoir sa copie. Le gouvernement a jusqu'à jeudi matin pour rectifier le tir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des personnes prient dans l'église Saint-Sulpice à Paris, le 29 novembre 2020. (ALAIN JOCARD / AFP)

"J'ai bon espoir qu'on trouvera un accord équilibré." Le Premier ministre Jean Castex a proposé d'assouplir à "6 m² par fidèle" la jauge sanitaire du nombre de personnes autorisées à assister aux cérémonies religieuses, contre 30 personnes maximum actuellement. Pour l'instant, "aucune décision" n'a été prise car "le délai expire demain [jeudi] matin", a précisé, mercredi 2 décembre, Jean Castex, sur BFMTV/RMC.

Saisi par des associations catholiques, le Conseil d'Etat a donné, dimanche, trois jours au gouvernement pour revoir sa copie. La plus haute juridiction administrative française juge la jauge de 30 personnes, décrétée face au Covid-19, trop stricte et "disproportionnée", car elle ne prend "pas en compte la taille des édifices religieux".

"J'ai proposé de passer d'une limite quantitative à 30 fidèles à une jauge à 6 m² par fidèle", "c'est-à-dire une jauge relative", et ce "jusqu'au 15 décembre, où une nouvelle étape d'assouplissement" pourra avoir lieu, a indiqué le Premier ministre mercredi matin. "Nous sommes encore en discussion" avec le ministère de l'Intérieur et les représentants des cultes, dont certains "voudraient des jauges un peu plus souples", a-t-il ajouté. Par ailleurs, Jean Castex a évoqué la possibilité de "desserrer un petit peu la jauge" pour des cérémonies religieuses célébrées en fin d'année, notamment la messe de Noël.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.