Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné le week-end, pas l’Île-de-France ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Covid-19 : le Pas-de-Calais confiné le week-end, pas l’Île-de-France ?
franceinfo
Article rédigé par
B. Mousset, T. Curtet, P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Le gouvernement devrait annoncer de nouvelles mesures, jeudi 4 mars. Selon les informations de franceinfo, le Pas-de-Calais pourrait être reconfiné le week-end, mais l’Île-de-France serait, à ce stade, épargnée.

Le gouvernement poursuit sa stratégie au cas par cas et écarte toujours l’idée d’un reconfinement national. À la suite d’un Conseil de défense, mercredi 3 mars, l’exécutif aurait tranché. Un confinement le week-end serait très fortement envisagé dans le Pas-de-Calais où le taux d’incidence est très fort, avec 405 cas positifs pour 100 000 habitants. "Dunkerque est confinée depuis la semaine dernière, on était dans le rouge, oui je m’y attends", estime un témoin. En revanche, l’Île-de-France ne devrait pas subir le même sort selon les informations de franceinfo, tandis que 20 départements sont toujours sous haute surveillance.

Le gouvernement veut "donner de l’espoir aux Français"

D’autres restrictions sont envisagées pour ces zones : la fermeture des rues les plus passantes, la généralisation du port du masque ou l’interdiction de la livraison d’alcool le soir. "Le gouvernement continue sur sa stratégie. Comme l’épidémie accélère à cause des variants, il a recours à des confinements locaux stricts. La maire de Calais y est favorable, mais les élus locaux ont protesté contre ces restrictions, détaille le journaliste de France Télévisions, Thierry Curtet. La plupart font en sorte de donner les bonnes nouvelles aux administrés, et de laisser les mauvaises au gouvernement. L’exécutif veut donner une perspective et un espoir aux Français. Autour du 1er avril, il devrait y avoir dix millions de vaccinés, avec cette stratégie de prioriser les plus fragiles, il compte sur une baisse nette du nombre de décès."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.