Covid-19 : le couvre-feu à 18h "aura très peu d'impact", un "confinement court" aurait été "beaucoup plus simple", estime le maire de Reims

La mesure annoncée d’un couvre feu à 18h par le ministre de la santé à partir du 2 janvier "ne pas répond pas à la situation actuelle" estime le maire de Reims Arnaud Robinet.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le maire de Reims Arnaud Robinet préfère un nouveau confinement plutôt qu'un couvre-feu au niveau local. (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Le couvre-feu avancé à 18h "aura très peu d’impact et il va être très difficile à mettre en place", a prévenu Arnaud Robinet, maire LR de Reims, mercredi 30 décembre sur franceinfo, alors que le gouvernement envisage la mise en place de cette mesure, dès samedi, dans les départements les plus touchés par l'épidémie de Covid-19. La maire de Reims avait déjà fait réclamé un nouveau confinement sur franceinfo.

"Nous demandons depuis plusieurs jours un reconfinement strict, localisé, court afin de prendre en compte cette évolution de l’épidémie. Le gouvernement en a décidé autrement, dont acte, il en prendra les responsabilités", a-t-il ajouté.

Selon lui, un "confinement aurait été beaucoup plus simple" à mettre en place durant les vacances de Noël, afin de "maîtriser" rapidement l'épidémie, "plutôt qu’au mois de janvier". "Parce que ne nous voilons pas la face : il y aura un confinement au mois de janvier parce que nous n’aurons pas maitrisé cette épidémie", a estimé Arnaud Robinet. "Là, on recule pour mieux sauter", a-t-il regretté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.