Covid-19 : "En Angleterre, ils n'arrivent pas à s'en sortir", car le variant anglais "résiste au confinement"

Le généticien et endocrinologue au CHRU de Lille Philippe Froguel estime sur franceinfo que si les Britanniques conseillent le confinement immédiatement, c'est parce qu'ils ne parviennent pas à maîtriser le variant anglais du Covid-19.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Pr Philippe Froguel, le 4 novembre 2021, à Lille. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le Pr Philippe Froguel, généticien et endocrinologue au CHRU de Lille, affirme lundi 25 janvier sur franceinfo que le variant anglais du Covid-19 "résiste au confinement" en Angleterre.

>> DIRECT. Covid-19 : les étudiants de première année retrouvent les bancs de l'université en demi-groupe ce lundi

Selon lui, "il peut y avoir une explosion qui se fait en 15 jours" en France. Dans ce cas, "cela va toucher tous les âges et ça va engorger les hôpitaux", souligne-t-il. Les Britanniques "conseillent de confiner tout de suite", note-t-il. "Pourquoi ? Parce qu’en Angleterre, ils n'arrivent pas à s'en sortir."

Ils ont fait un confinement assez dur depuis Noël et ils n'arrivent pas à diminuer la circulation du virus parce que cette variante anglaise est prépondérante, 98%, et elle résiste au confinement.

Pr Philippe Froguel

à franceinfo

La période est "un peu de calme" dans les hôpitaux en ce moment en France, selon lui, mais "si la variante anglaise se développe, comme cela a l’air d'être le cas, on va avoir plein de clusters, beaucoup plus facilement, et il peut y avoir une explosion qui se fait en 15 jours." "C'est exactement ce qui s'est passé en Angleterre et dans ce cas-là, cela va toucher tous les âges et ça va engorger les hôpitaux", assure-il. Pour le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, les variants du Covid représentent l’"équivalent d’une nouvelle pandémie".

Philippe Froguel est plus prudent : "Est-ce qu'on est en train d'avoir cette fameuse deuxième pandémie dont parle M. Delfraissy. C’est tout à fait discutable, au sens propre du terme. Je ne suis pas sûr que ça soit vrai. Je ne suis pas sûr que ce ne soit pas vrai non plus", a-t-il estimé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.