Covid-19 : environ 6,2 millions de personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France

Le taux de vaccination de la population française s'élève à ce jour à 9,2%.

Une personne est vaccinée contre le Covid-19 à Amneville (Moselle), le 20 mars 2021.
Une personne est vaccinée contre le Covid-19 à Amneville (Moselle), le 20 mars 2021. (NICOLAS BILLIAUX / HANS LUCAS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Selon les données publiées par la direction générale de la Santé, 6 191 666 personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France, dimanche 21 mars. Parmi elles, 2 446 599 personnes qui ont reçu une seconde dose de vaccin. Ainsi le taux de vaccination de la population française s'élève à ce jour à 9,2%. Suivez notre direct.

Alerte. Les 16 départements soumis à de nouvelles restrictions depuis samedi ne seront peut-être pas les seuls dans les prochaines semaines. D'autres régions pourraient basculer prochainement dans une situation "très difficile" en raison du variant apparu au Royaume-Uni, prévient l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, dans un entretien au Journal du dimanche.

Saturation. Pas moins de 4 353 malades au Covid-19 étaient en service de réanimation samedi, un nouveau plus haut depuis fin novembre. Il y a eu 317 nouvelles admissions et 1 348 nouvelles hospitalisations. Il y a désormais 25 537 malades du Covid-19 dans les hôpitaux français. Quant au nombre de contaminations, il a dépassé les 35 000 en 24 heures.

Simplification. Le ministère de l'Intérieur a revu sa copie samedi soir en mettant à jour les documents qui vous permettent de sortir de chez vous durant le confinement ou le couvre-feu. On vous explique tout dans cet article.

Colère. Des milliers de personnes ont manifesté samedi contre les restrictions sanitaires dans plusieurs pays d'Europe. A Londres, au moins 36 personnes ont été arrêtées et plusieurs policiers blessés lors de ces rassemblements.

 A distance. Le sommet de l'Union européenne qui devait se tenir jeudi et vendredi prochains à Bruxelles se déroulera en visioconférence. Le président du Conseil européen, Charles Michel, a pris cette décision "à la suite de la flambée de cas de Covid-19 dans les Etats membres", a expliqué sur Twitter son porte-parole, Barend Leyts.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h10 : Avant de mettre ce live sur pause quelques heures, faisons un dernier point sur l'actualité de ce dimanche 21 mars :

Cela ne vous a pas échappé : la publication des nouvelles attestations de déplacements dérogatoires a donné du mal aux autorités. Contraint de revoir sa copie, comment le gouvernement s'est pris les pieds dans le tapis ? La réponse dans notre article.

La pression augmente encore sur les services de réanimation, avec 4 406 malades, selon Santé Publique France. C'est le chiffre le plus élevé depuis fin novembre.

AMarseille, un carnaval avec 6 500 personnes, malgré la crise sanitaire. Un rassemblement non autorisé et "pas responsable" car les gestes barrière "ne sont pas respectés", déplore la préfecture de police des Bouches-du-Rhône qui promet de saisir la la justice.


A en perdre la tête ! Le PSG a écrasé Lyon (4-2) dans le choc de la 30e journée de Ligue 1. Un succès qui permet aux champions de France de prendre seuls les commandes de la Ligue 1.

22h53 : Dans un monde où les musées, les cinémas et les théâtres sont fermés, il suffit parfois de tendre l'oreille dans des ruelles pour entendre enfin des artistes jouer. A Montauban (Tarn-et-Garonne), une opération baptisée Fenêtres musicales a eu lieu aujourd'hui. Voici le reportage de France 3.

22h23 : "La justice sera saisie de l'ensemble des faits commis". C'est ce qu'assure la préfète de police des Bouches-du-Rhône, après le carnaval qui a réuni 6 500 personnes dans les rues de Marseille en pleine crise sanitaire, cet après-midi. "Cela fait un an que les Marseillais respectent les gestes barrière et respectent les mesures sanitaires. Je ne voudrais pas laisser entendre que ces irresponsables puissent représenter l'ensemble des Marseillais", a taclé Frédérique Camilleri.

21h56 : Pool party, bars ouverts, plages bondées... En pleine épidémie de Covid-19, 1,3 million d’Américains ont convergé durant ce week-end en Floride pour le traditionnel Spring Break. Face à ces hordes de fêtards, les autorités locales ont déclaré l'état d'urgence et imposé un couvre-feu. Reportage de France 2 sur place.


21h46 : Les nouvelles mesures de restrictions ? "Un bon compromis pour nous apprendre à moyen-long terme à vivre avec cette épidémie", assure sur franceinfo Patrick Pelloux, le président de l'Association des médecins urgentistes de France. L'urgentiste fustige tout de même la stratégie vaccinale du gouvernement et milite pour "une vaccination de masse et immédiate".

Patrick Pelloux, à l'Elysée, le 18 septembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

21h30 : "L'irresponsabilité, les violences et les dégradations commises par les participants au carnaval de la Plaine sont injustifiables, écrit la préfecture dans un communiqué. Même si cet événement n'était pas déclaré en préfecture, un dispositif de contrôle avait été mis en place aux abords du parcours pour verbaliser le non-respect des gestes barrières."

21h26 : Des nouvelles du carnaval de Marseille : 7 personnes ont été interpellées pour des "jets de projectile, des violences contre les forces de l'ordre et des dégradations de mobilier urbain", indique la préfète des Bouches-du-Rhône sur franceinfo.

21h20 : Bonsoir . Un rapide tour sur le site de Santé publique France me permet de vous répondre. On a recensé 30 581 contaminations de plus qu'hier (4 282 603 au total).

21h17 : Bonsoir, toujours pas de nombre de contamination journalière aujourd'hui ?

20h56 : "Prenons une date symbolique: le 14 juillet nous avons la possibilité d'atteindre l'immunité au niveau du continent".

Thierry Breton en est sûr : selon lui, l'Europe peut avoir atteint l'immunité collective mi-juillet. "C'est la dernière ligne droite parce que nous savons que pour vaincre cette pandémie, une seule solution. Se faire vacciner. Les vaccins arrivent, ils seront là", a-t-il déclaré sur TF1.

20h47 : A un quart d'heure du choc de la 30e journée de Ligue 1 entre Lyon et le PSG, une saine lecture pour vous. Mon camarade Pierre Godon a demandé à des fans de basket, de foot, de rugby ou de volley de lui raconter "une année insupportable", à cause du coronavirus.

Erminig, la mascotte du Stade Rennais, dans une tribune déserte, lors du match Rennes-Lens du 5 décembre 2020. (LOIC VENANCE / AFP)(LOIC VENANCE / AFP)

20h37 : Il n'y a pas qu'à Marseille qu'un carnaval s'est déroulé en pleine crise sanitaire. A Rezé, près de Nantes, environ 400 personnes ont défilé hier, maquillées et déguisées. "Il y avait une ambiance de fête, tout le monde pouvait s’amuser. Ce qui est dommage c’est qu’il y avait pas de distanciation sociale, il y avait de la bouffe, il y avait le bar, dans l’ambiance personne n’avait le masque", explique un participant à France Bleu Loire Océan.

20h21 : "Toutes les élections sont essentielles. Ce n'est pas au Conseil scientifique de confiner la démocratie !" C'est ce qu'écrivent dans Le Figaro dix présidents de région (de droite comme de gauche qui s'opposent à un éventuel nouveau report de la date des élections régionales en raison de l'épidémie de Covid-19.

20h02 : Il est 20 heures, faisons un petit point sur l'actualité de ce dimanche soir :

Cela ne vous a pas échappé : la publication des nouvelles attestations de déplacements dérogatoires a donné du mal aux autorités. Contraint de revoir sa copie, comment le gouvernement s'est pris les pieds dans le tapis ? La réponse dans notre article.

La pression augmente encore sur les services de réanimation, avec 4 406 malades ce soir, selon Santé Publique France. C'est le chiffre le plus élevé depuis fin novembre.

AMarseille, un carnaval avec 6 500 personnes, malgré la crise sanitaire. Un rassemblement non autorisé et "pas responsable" car les gestes barrière "ne sont pas respectés", a déploré la préfecture de police.


Lille passe au travers. Surpris par le mal-classé Nîmes (2-1), le leader de la Ligue 1 a raté l'occasion de prendre le large, avant le choc de ses poursuivants Lyon-PSG, à 21 heures.

19h56 : La maladie a aussi emporté 138 personnes à l'hôpital en 24 heures (contre 185 hier). Ce qui porte le nombre total de décès à plus de 92 000 depuis le début de l'épidémie il y a plus d'un an.

19h55 : La pression augmente encore sur les services de réanimation, avec 4 406 malades ce soir, selon les chiffres de Santé Publique France. C'est le chiffre le plus élevé depuis fin novembre. Au total, les hôpitaux français comptent 25 926 malades, dont 926 arrivés sur les dernières 24 heures.

19h35 : Petit clin d'œil à un confrère du Monde qui a réussi à faire un "Tour de France", sans sortir de Paris (pour cause confinement), et en restant bien à 10 km autour de chez lui. Résultat : "42 petits kilomètres" dans les mollets, dit-il sur Twitter.

19h46 : Où en est la vaccination en France ? Environ 6,2 millions de personnes ont reçu au moins une première injection de vaccin en France191 666 précisément), selon les données publiées par la direction générale de la santé (DGS) ce soir. Le taux de vaccination de la population française s'élève donc à ce jour à 9,2%. Suivez notre direct.

19h09 : Alors qu'il n'a pas fini de vacciner les populations les plus fragiles du pays, le Kenya a décidé d'offrir des vaccins pour les personnels du bureau des Nations unies à Nairobi. L'organisme, qui a accepté le geste, précise que seules les personnes les plus à risque en bénéficieront.

19h08 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux (comme @Olivier_25) à grincer des dents devant les images du carnaval en cours dans les rues de Marseille. Plusieurs élus s'offusquent aussi, comme la conseillère municipale LR Camélia Makhloufi. "Notre département échappe au confinement et pourtant, à Marseille, on danse à la Plaine pour le carnaval sans masque ni distanciation. Et le Covid dans tout ça ? Quelle conduite irresponsable !" Nos collègues de France 3 ont quelques images.

18h34 : Ras le bol ! Je suis fâché contre ce genre de comportements. Ce syont les premiers à protester contre les mesures... et ceux qui le provoquent (pas seuls, certes) par des comportements irresponsables ! Le printemps s'annonce rude !

19h05 : "Ces nouvelles mesures de confinement interrogent beaucoup".

Karine Lacombe est sceptique face aux nouvelles mesures renforcées dans 16 départements, comme elle l'a dit ce soir sur BFMTV. "Quand on compare les mesures antérieures et les mesures en vigueur depuis cette semaine, on n'a pas l'impression qu'il y a beaucoup de différence", constate la cheffe de l’infectiologie à l’hôpital parisien Saint-Antoine.

18h11 : Bjr Raphaël. Vous n avez pas d entrée au Ministère pour leur secouer les puces afin qu ils mettent l attestation sur l appli à jour? Je compte sur vous😊

18h10 : Oui c’est vrai. Depuis hier pas de mise à jour. J’ai ecrit mais pas de réponse non plus.

18h26 : Dans les commentaires, @Pat972 confirme ce que je disais un peu plus tôt sur la non-mise à jour de l'application TousAntiCovid. Quant à @alors, je vous promets qu'on est sur le coup ;)

18h23 : Je viens moi-même de faire le test, et vous avez raison, @nico71 : l'application TousAntiCovid n'est, elle, toujours pas à jour.

17h52 : Bonjour FI, toujours aucune nouvelle des attestations à jour sur l'application anticovid ? Merci

18h23 : Cette fois, elle est tout à fait à jour (avec l'onglet "journée" destiné aux personnes qui vivent dans les 16 départements confinés). La version numérique de l'attestation est désormais disponible en bonne et due forme sur le site du ministère de l'Intérieur.

18h21 : De la musique et des déguisements, comme si de rien n'était. Des milliers de personnes participent en ce moment au carnaval des quartiers à Marseille. Ils défilent entre la Plaine et la Canebière.

"Ni déclaration en préfecture, ni masque, ni distanciation physique". Sur Twitter, la préfecture évoque "l'irresponsabilité des participants en pleine crise sanitaire". Selon France Bleu Provence, aucune évacuation ou verbalisation n'est prévue pour l'instant. Notre article est ici.

18h20 : Quant à l'article de nos confrères de Libération, qui explique que Roselyne Bachelot a assisté vendredi soir, en personne, à une représentation filmée à l’Opéra de Paris, son entourage refuse de faire des commentaires. Mais il rappelle que la ministre est "extrêmement prudente et respecte rigoureusement les gestes barrières." Et ajoute ceci : "Il n'est pas étonnant que la ministre soit présente lors d'une captation, elle le fait tout le temps, elle est invitée partout en France, pour des captations. Elle a l'habitude d'aller saluer les équipes et les artistes avant ou après le spectacle, tout en étant masquée."

17h16 : Quelques nouvelles de l'état de santé de Roselyne Bachelot qui a été testée positive. L'entourage de la ministre de la Culture fait savoir à franceinfo qu'elle est "très fatiguée" mais qu'elle se "porte bien". Elle n'est restée à l'hôpital que deux heures le temps de faire ses examens. Son agenda est modifié mais elle va pouvoir travailler depuis son lieu d'isolement puisqu'elle a un "bureau bis" avec tout l'équipement visio.

17h03 : On a rarement vu autant de monde sur le marché des Sables-d'Olonne (Vendée) un 21 mars. Un indice chez vous : "C'est les Parisiens qui sont arrivés, estime une passante. C'est affolant." France 3 a promené sa caméra dans les allées.




18h11 : Un tissu de mensonges, dit l'intéressé. En Allemagne, le ministre de la Santé doit en tout cas faire face à une polémique. Lors de la première vague au printemps 2020, Jens Spahn a fait acheter par ses services 570 000 masques FFP2 via le groupe de médias allemand Burda. Groupe pour lequel travaille... son mari. Cela "pourrait engendrer des conflits d'intérêts", écrit la presse allemande.

16h16 : Bien sûr, , vous avez tout à fait le droit de traverser les départements dans lesquels le confinement a été mis en place (en l'occurrence l'Eure et la Seine-Maritime).

16h14 : Je dois aller de chartes à Caen puis je traverser l'Eure et la Seine Maritime ?

17h54 : Il est l'heure de faire un petit point sur l'actualité de cet après-midi :


Cela ne vous a pas échappé : la publication des nouvelles attestations de déplacement dérogatoire a donné du mal aux autorités. Contraint de revoir sa copie, comment le gouvernement s'est-il pris les pieds dans le tapis ? La réponse dans notre article.

"On va éviter tous les jours de modifier les règles". La liste des commerces autorisés à rester ouverts dans le cadre du confinement est regardée "au cas par cas" et pourra évoluer lorsqu'il y a une "aberration", a indiqué le ministre délégué aux PME, Alain Griset, à l'occasion du "Grand Jury" RTL-LCI-Le Figaro.

Le corps de Magali Blandin a été retrouvé dans une forêt près de Rennes. Son mari, Jérôme Gaillard, a avoué l'avoir tuée et a été mis en examen pour "meurtre par conjoint". Le père et la mère de ce dernier ont, eux, été mis en examen pour "complicité de meurtre par conjoint", mais l'avocat du suspect nie leur implication.

• Ils tentaient de rejoindre les côtes britanniques. Deux embarcations transportant au total 72 migrants, dont 11 enfants, ont été secourues ce matin au large de Calais et de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais), annonce la préfecture maritime.

15h54 : Avec la pandémie de Covid-19, l’utilisation d’oxygène liquide a bondi. En France, 18 usines de production de cette ressource précieuse assurent en continu l’approvisionnement des hôpitaux.

19h10 : En pleine pandémie de Covid-19, il faut porter une attention toute particulière aux personnes porteuses de trisomie 21. "On s'est aperçu que les personnes touchées par la trisomie 21 avaient les mêmes risques que les personnes qui ne sont pas touchées mais avec vingt ans d’avance", a expliqué sur franceinfo Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Jérôme Lejeune qui soutient la recherche de traitements pour la trisomie 21. Retrouvez ici son intervention.

21h57 : Face à des hordes de fêtards, les autorités de Miami, ville très touristique de Floride, ont déclaré l'état d'urgence et imposé un couvre-feu. C'est vrai que cette photo publiée la semaine dernière par l'AFP ne fait pas très "gestes barrières".




(CHANDAN KHANNA / AFP)

19h11 : Le confinement le week-end a-t-il permis de ralentir la progression de l'épidémie dans les villes et départements qui l'ont mis en place ? "Il est très difficile, à la lecture des eaux usées, de voir un impact majeur dans les changements de tendance" dans ces territoires, s'est inquiété Vincent Maréchal, virologue et cofondateur du réseau Obépine, l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées. Il s'exprimait sur franceinfo.

21h57 : Dans les départements confinés, les autorités recommandent de ne recevoir personne d'extérieur au foyer. Qu'importe le motif. C'est l'essence même de ce qu'a expliqué le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal. Ce qui signifie que la "règle des six" (adultes), édictée en fin d'année dernière, notamment pour les fêtes, est caduque. En contrepartie de cet effort, les Français confinés peuvent voir des proches en extérieur, dans le respect des gestes barrières.

14h54 : Bonjour. Quand est il des repas de famille ? À combien pouvons nous nous réunir ? Notamment en vue de Pâques... merci

21h49 : Bonjour cher @Jérémy. Il me semble inutile de remplir une attestation pour aller faire quelques courses dans le supermarché au bas de votre rue. Il semblerait que cette case soit surtout utile pour les personnes qui vivent à plus de 10 km du lieu où elles font leurs achats essentiels.

14h26 : Bonjour FI et merci pour votre précieux travail ! J'ai une question (comme de nombreuses personnes) sur... Les attestations ! Je constate que dans la nouvelle version des attestations de journée, il y a toujours le motif des achats à effectuer dans les commerces "essentiels". Or, si le supermarché dans lequel je vais se trouve à moins de 10 km de chez moi, dois-je quand même remplir l'attestation ou le justificatif de domicile me suffit-il ? Merci par avance !

21h48 : Il n'existe "pas de base légale pour verbaliser chez les gens" qui inviterait des amis à dîner ou à faire la fête, a fait savoir le cabinet du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à France Télévisions. Mais s'il s'agit d'une "fête clandestine" dans un domicile, les policiers peuvent verbaliser, comme c'était déjà le cas. Voici sans doute la raison pour laquelle le gouvernement recommande de ne pas recevoir à domicile de personnes extérieures à votre foyer, sans en faire une mesure dont le non-respect entraînerait systématiquement une verbalisation.

21h47 : Et en intérieur ? On ne reçoit pas, tout simplement, a martelé ce midi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, invité de BFMTV, parlant d'une "recommandation". "Aujourd'hui, la logique c'est : chacun chez soi. Ou sinon, dehors."