Covid-19 : avec le confinement, le succès des stages sportifs en plein air pour les enfants

Pendant ces vacances de Pâques confinées, de nombreuses activités pour les plus jeunes ont dû être annulées. Les parents se tournent donc vers les sports en extérieur pour y inscrire leurs enfants. Reportage dans un club de tennis en région parisienne.

Article rédigé par
Anne-Lyvia Tollinchi - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Illustration tennis en extérieur. (TIM GOODE / MAXPPP)

Casquette vissée sur la tête et raquette sous le bras, Lucas attend la fin de la pause déjeuner dans un club de tennis à Puteaux (Hauts-de-Seine). À 10 ans, il avait vraiment hâte de rester dehors toute la journée. "Ça me fait du bien parce que rester enfermé chez soi une journée entière, c'est un peu énervant, explique-t-il. Là au moins, on peut jouer avec des gens de notre âge, du coup ça me fait plaisir de sortir et jouer au tennis." Centre aérés annulés, gymnases fermés et déplacements restreints... En pleine vacances de Pâques, la liste des activités autorisées pour les enfants, en raison de l'épidémie de Covid-19, n'est pas très longue. Pour pouvoir quand même les occuper quelques heures par jour, certains parents se tournent vers les associations de sport en extérieur.

"Ils ont vraiment besoin de courir"

Dans ce club de la région parisienne, les enfants sont ravis de pouvoir se défouler. Patrick est professeur de tennis depuis 20 ans et il n'a jamais vu ses élèves aussi heureux : "On sent vraiment un besoin. Ils ont été confinés et très courageux. Là, ils ont vraiment besoin de courir. Il y vraiment une ambiance assez particulière, ils sont très contents."

Sur les terrains, pas de masque mais beaucoup d'espace. Et c'est justement ça qui rassure Sarah, venue chercher Robin. Cette année, ils n'ont pas pu partir mais elle tient à ce que son fils de 9 ans s'aère le plus possible et qu'il rencontre des enfants de son âge. "Ils ont tendance à rester à la maison et le fait d’être en extérieur et de faire du sport, on sent une différence. Il est fatigué, se couche plus tôt le soir et mange beaucoup mieux aussi.Toutes les bonnes conditions pour pouvoir bien grandir et être à l’extérieur."

De nouveaux enfants parmi les inscrits

Sur le cours d'à côté, Xavier porte le sac Spiderman de son aîné de 6 ans. Après les annonces d'Emmanuel Macron, ce père en télétravail a dû réorganiser les vacances à la dernière minute : "C’est un peu la bousculade chez la grand-mère donc c’est bien que l’on puisse l'occuper cette semaine avec du tennis et la semaine prochaine c’est chez la grand-mère. Au moins ça le défoule et la pratique du tennis par les temps qui courent est plutôt pertinente."

Les parents sont nombreux à avoir eu ce raisonnement. En temps normal, le club accueille une quarantaine d'enfants pendant les vacances de Pâques. Mais cette semaine, Franck Raymond, le directeur du club, a deux fois plus d'inscrits que les années précédentes : "On a eu beaucoup de nouveaux enfants qu’on n'avait pas d’habitude. On en a beaucoup qui font d’autres sports d'habitude, comme la danse, la gymnastique et parfois même le handball, mais comme les gymnases sont fermés." Et les enfants pourront continuer à se dépenser à la rentrée car les cours de sport sont de nouveau autorisés dans les écoles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.