Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : avec l’absence de touristes, les vacances d’avril débutent dans le calme

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : avec l’absence de touristes, les vacances d’avril débutent dans le calme
France 3
Article rédigé par
N. Boubetra, M. Schelcher, M. Meuneveaux, M. Lafourcade, J. Poustis, E. Fillon, T. Garder, S. Gurak, A. Dequidt, M. Marini - France 3
France Télévisions

En raison des restrictions sanitaires, de nombreux lieux habituellement bondés sont déserts. L’absence de touristes profite aux locaux, mais inquiète les commerçants.

Les vacances d’avril ont débuté vendredi 9 avril au soir. Mais les Français ne se bousculent pas dans les lieux habituellement bondés, et propices à de premiers jours de soleil. À Cauterets, dans les Hautes-Pyrénées, un couple peut profiter seul du Pont d’Espagne. Un autre, venu d’Orléans (Loiret) se confiner, se réjouit de pouvoir travailler la semaine et aller se promener le week-end. À Vieux-Boucau-Les-Bains (Landes), des grands-parents ont emmené leur petit fils pour passer le confinement dans un camping. "Il était isolé chez lui, entre ses quatre murs, on a voulu éviter cela. C’est la liberté pour lui ici", répond la grand-mère interrogée.

Une période difficile pour les hôteliers

Saint-Tropez (Var) est aussi étrangement déserté. Les quelques rares touristes profitent de la plage, de balades et des glaces. Dans le Nord, à Malo-Les-Bains, les locaux sont ravis de voir les plages désertées des touristes étrangers. "Il n’y a que des Dunkerquois, ce n’est pas plus mal !" s’amuse un passant. Néanmoins, le coût est grand pour les commerces, restaurants et hôteliers. Ces derniers ne reçoivent aucun coup de fil ni réservation, et espèrent que les prochaines vacances ne seront pas si particulières.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.