Coronavirus : "Se confiner sans tester est une solution de désespoir," alerte l'épidémiologiste Catherine Hill

Mercredi 28 octobre, Emmanuel Macron a annoncé un reconfinement de la population afin de lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus. Une décision jugée tardive et insuffisante par l'épidémiologiste Catherine Hill.

En annonçant le reconfinement de la population à compter du vendredi 30 octobre, minuit, Emmanuel Macron a voulu prendre une décision forte face à la deuxième vague de Covid-19. "C'est indispensable, mais il est déjà très tard, juge toutefois Catherine Hill. La situation va être très compliquée à vivre dans les hôpitaux au cours des semaines à venir." Avant d'ajouter : "Le confinement a freiné l'épidémie, mais il n'a pas permis de la contrôler."

Un appel à tester 65 millions de Français

Pour l'épidémiologiste, la seule façon de lutter efficacement contre le coronavirus serait que l'ensemble des Français se soumettent aux tests de dépistage. "Se confiner sans tester est une solution de désespoir, estime-t-elle. Il ne faut pas tester deux millions de personnes, mais bien 65 millions. Nous ne sommes donc pas du tout dans la bonne dimension du test."

Le JT
Les autres sujets du JT
Catherine Hill
Catherine Hill (Capture d'écran Franceinfo)