Confinement : un isolement difficile pour les enfants atteints d'autisme

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Confinement : un isolement pesant pour l'autisme
FRANCE 3
Article rédigé par
K. Chouchana, N. Berthier, S. Malin - France 3
France Télévisions

Les confinements successifs ont eu des effets dévastateurs sur la santé mentale de certains enfants. Chez ceux atteints d'autisme, c'est un moment difficile à vivre pour la famille entière.

Atteint d'autisme, Enzo, 10 ans, n'en peut plus du Covid-19. Il en "a marre", comme il dit. Privé de cours de musique et de balade au parc avec ses copains de l'école, il est maintenant cantonné à faire des allers-retours entre sa chambre et le jardin. Un quotidien propice à la tension avec son petit frère et à la colère. "Tout ce qui est lié au confinement, au couvre-feu, toutes ces contraintes, le rendent beaucoup plus nerveux", explique son père Anthony.

Difficile de travailler à domicile

Quand les crises durent, sa mère l'emmène alors faire un tour, pour permette au père, en télétravail, d'avancer sur sa journée. "Je suis obligé de faire un peu plus d'heures. Je déborde le soir ou je me lève beaucoup plus tôt le matin pour avoir des moments de calme", détaille Anthony. Le soir, père et fils font une balade en voiture. Un rituel immanquable. Le seul qu'ils ont pu maintenir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.