Confinement : quatre questions sur les livraisons et la vente à emporter

Le gouvernement a assuré que les commerces et restaurants fermés pourront continuer à fonctionner durant le confinement pour les livraisons ou le retrait des commandes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Un restaurant à Cannes (Alpes-Maritimes) livre un repas pendant le confinement, le 24 avril 2020. (MAXPPP)

Objectif : éviter de paralyser totalement l'économie. Lors de la présentation des nouvelles mesures de confinement, jeudi 29 octobre, le gouvernement a indiqué les nouvelles modalités pour les commerces et restaurants contraints de fermer. Ils "ne pourront pas accueillir du public, mais pourront continuer de fonctionner pour des activités de livraison et le retrait de commandes", a déclaré le Premier ministre Jean Castex. Quelles sont les activités concernées ? Comment se passeront ces livraisons ? Eléments de réponse.

>> Covid-19 : suivez notre direct

1Quels sont les secteurs concernés ?

Un décret publié le 29 octobre au Journal officiel détaille la liste des commerces qui seront autorisés à rester ouverts, y compris pour les livraisons ou le retrait de commandes (épiceries, hypermarchés, pharmacies, blanchisserie...). Comme pendant le confinement du printemps, les établissements jugés "non essentiels" doivent fermer, mais cette fois-ci, ils seront autorisés à faire de la vente à emporter. Selon le ministère de l'Economie à franceinfo, il s'agit, entre autres, "des bars, des restaurants, des librairies, des magasins de prêt-à-porter, des magasins de jouets, des fleuristes, des papeteries et magasins de journaux, des magasins de lingerie, des fleuristes...". Sur RTL, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal a précisé que les fleuristes pourraient toutefois rester ouverts jusqu'à la Toussaint "afin que les Français puissent fleurir les tombes de leurs proches" avant de fermer dimanche soir.

"Chaque commerce est ensuite libre d'organiser ou non du 'click and go'", précise-t-on à Bercy. Le décret indique que les commerces, ouverts comme fermés, ne pourront accueillir un nombre de personnes supérieur à celui permettant de réserver à chacune une surface de 4 m² et que les préfets pourront également prendre des mesures de limitation complémentaires.

2Comment passer commande ?

Tout dépend du système mis en place par le commerçant. Pour les livres, outre les enseignes de grande distribution comme la Fnac (dont le groupe Fnac-Darty a annoncé que ses enseignes resteraient ouvertes), Cultura ou Decitre, plusieurs sites de regroupements de librairies au niveau national ou régional existent comme librairiesindependantes.com, parislibrairies.fr, initiales.org, librairies-nouvelleaquitaine.com... Il suffit de passer commande en ligne et de collecter ses livres lors des plages horaires prévues.

Concernant la restauration, certains restaurants et cafés permettent de passer commande directement sur leur site, leur page sur les réseaux sociaux ou en les appelant. Par exemple, le site aide-aux-restaurateurs.fr permet de connaître des établissements ouverts à la livraison dans toute la France.

Plusieurs listes ont aussi été créées localement. Par exemple, Ouest-France a recensé une série de restaurants ouverts aux commandes à Alençon (Orne), la ville de Meaux a publié une carte des commerces qui livrent... Il sera également toujours possible de passer commande par les organisations qui fonctionnent toute l'année (Deliveroo, UberEeats...)

De nombreux sites de fleuristes, indépendants ou franchisés, permettent déjà de passer commande en ligne et d'être livrés. Il s'agit des chaînes d'enseignes Interflora, Monceau fleurs, ou des applications spécialisées comme Bloom ou Florajet.

3Quelle est la case à cocher sur l'attestation ?

Sur l'attestation de déplacement dérogatoire"il s'agit de la 2e case qui correspond aux achats de première nécessité", explique le ministère de l'Intérieur à franceinfo. Cette case autorise à se déplacer pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées, ou le retrait de commande et les livraisons à domicile.

4Quel est le protocole sanitaire ?

Comme lors du premier confinement, il s'agit de "respecter les gestes barrières, porter un masque, garder une distance d'un mètre et avoir du gel hydroalcoolique à disposition", précise le ministère de l'Intérieur. Au printemps, le site du ministère de l'Economie a émis plusieurs recommandations sanitaires concernant la livraison de colis et leur préparation, qui peuvent s'appliquer à la collecte. "Lors de l’attente devant le lieu de réception ou de dépose du colis, les livreurs s’assurent du respect de la distance de sécurité d’1 mètre entre eux", indique le site. Concernant les personnes qui reçoivent des paquets : "Bien se laver les mains après la réception et l’ouverture du colis."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.