Confinement : “Il n’y a pas de décision de prise”, assure Gabriel Attal

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 20 min.
Gabriel Attal à propos du confinement : “Il n’y a pas de décision de prise”
FRANCE 3

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, est l’invité de Dimanche en politique, dimanche 24 janvier. L’occasion de faire un point sur la situation sanitaire et un possible troisième confinement.

Confinement. Ce mot fait la Une de la presse et il est dans toutes les têtes, dimanche 24 janvier. À ce sujet, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement et invité de Dimanche en politique est formel : “Il n’y a pas de décision de prise, les prochains jours seront décisifs. On a une circulation du virus en France qui est importante. Elle est moins importante que chez certains de nos voisins, mais elle progresse, sans qu’il y ait eu de hausse exponentielle à ce stade”. Aujourd’hui, le nombre de cas quotidiens avoisine les 20 000. Il était de quelque 10 000 lorsque le déconfinement a été amorcé au début du mois de décembre. Si “par principe tous les scénarios sont sur la table (...) à chaque fois, on tient compte de ce qu’on a appris”, rien n’est figé pour le moment. 

Attendre les effets du couvre-feu

Mais qu’entend le gouvernement par une question de jours ? “On a mis en place, au niveau national, un couvre-feu à 18 heures il y a un peu plus d’une semaine. Il avait déjà été mis en place dans certains départements au début du mois de janvier et on a commencé, il y a une semaine, à voir ces effets dans ces départements”, rappelle Gabriel Attal. La question est désormais de savoir si, au niveau national, le couvre-feu aura des effets suffisants pour freiner l’épidémie et éviter un reconfinement. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.