Confinement : à Nantes, les lieux incontournables sont méconnaissables

Le visage des villes françaises a considérablement changé à l’heure du confinement. Mardi 21 avril, direction Nantes, en Loire-Atlantique, où la place Royale est désormais bien silencieuse. 

France 2

De mémoire de Nantais, on n’a jamais vu la place Royale, d’habitude si animée les samedis et soirs de match, aussi vide. Située au cœur de Nantes (Loire-Atlantique), où vivent plus de 300 000 habitants, elle n’accueille plus que de rares passants depuis le début du confinement. De la place Graslin au Château des ducs, en passant par la tour Lu et la place du Bouffay, Nantes est comme endormie. "Lieu festif incontournable, le quai des Antilles, avec sa dizaine de bars où il est parfois difficile de trouver une place en terrasse, est fermé, confinement oblige", précise Thomas Cuny en direct de la ville.

Les commerçants s’adaptent

Même spectacle sur l’ancien site des chantiers navals, où se croisent d’ordinaire, lors des jours d’affluence, Nantais, touristes et même et de drôles de machines animées. Rares sont les habitants dans les rues. Seules les sorties pour aller travailler ou faire des courses sont autorisées. "À Nantes, tous les marchés de la ville sont fermés, alors sur celui de Talensac, une institution, les commerçants ont eu une idée : un drive où les commandes sont passées à l’avance puis livrées directement dans le coffre des clients", précise le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme âgée munie d\'un masque de protection nettoie son balcon, en pleine épidémie de Covid-19, le 11 avril 2020 à Nantes(Loire-Atlantique).
Une femme âgée munie d'un masque de protection nettoie son balcon, en pleine épidémie de Covid-19, le 11 avril 2020 à Nantes(Loire-Atlantique). (J?R?MIE LUSSEAU / HANS LUCAS / AFP)