Chômage partiel : comment gérer l'absence de travail ?

Au plus fort de la crise sanitaire, en juin 2020, 9 millions de salariés étaient concernés par le chômage partiel. Ils sont encore un million et demi. Certains ont décidé de s'engager dans des associations quand d'autres n'ont qu'une obsession : retourner travailler.

FRANCE 3

Olivier Storelli est commercial dans la restauration, mais cela fait longtemps que ses restaurants sont à l'arrêt. Désormais au chômage partiel, il a décidé de devenir bénévole. Le chômage partiel lui permet de donner un peu de son temps pour des collectes alimentaires ou des cours de français. "Je me suis rendu compte pendant le premier confinement que de plus en plus de monde était en souffrance, était en attente d'un peu de solidarité (...) mettre mon temps à profit pour des personnes dans la précarité, c'est la meilleure chose à faire". En attendant la reprise de son activité, il continuera à aider l'association.

Retourner travailler

Le chômage partiel touche encore un million et demi de salariés. Dans cette entreprise qui fabrique des stands pour les salons et foire, tout s'est arrêté. Carnets de commandes et plannings restent vides. Delphine Martinez, directrice de département événementiel, n'a pas supporté ce chômage partiel, la directrice a tout fait pour revenir travailler : "Il fallait que je retourne sur le terrain, sur le concret". Elle a convaincu son patron de retourner travailler sur un nouveau projet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d\'illustration.
Une usine vide de son personnel pour cause de chômage partiel. Photo d'illustration. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)