Confinement : un jeune restaurateur tente de limiter la casse

Les acteurs de l’hôtellerie, du tourisme et de la restauration, sont touchés de plein fouet par l’épidémie de coronavirus Covid-19. France 3 a rencontré un jeune restaurateur, contraint de fermer boutique quelques jours seulement après avoir lancé son affaire.

France 3

Comme partout en France, le restaurant Chez Ferdinand, à Clisson (Loire-Atlantique), est fermé, vendredi 17 avril. Pourtant, en cuisine, Ferdinand Albert s’active. Le restaurateur a inauguré son établissement le 13 mars, mais il doit baisser le rideau deux jours plus tard à cause du confinement, et ce, sans aucune aide financière, car son entreprise est trop jeune. Alors, pour éviter de mettre la clé sous la porte, il a imaginé un système de vente à emporter.

Limiter les pertes

Depuis, le téléphone n’arrête pas de sonner. Des dizaines de commandes chaque jour et des clients fidèles venus apporter leur soutien au restaurateur. Une activité qui permet à Ferdinand Albert de limiter ses pertes et qui lui permet d’envisager de sauver son entreprise. Prochain objectif : ressortir tables et couverts et reprendre le plus tôt possible une activité normale. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Coup dur supplémentaire pour les restaurateurs après la crise des \"gilets jaunes\" et la grève dans les transports. Ils ne savent pas comment ils vont faire pour s\'en sortir depuis l\'interdiction d\'ouverture des restaurants décrétée par le gouvernement samedi 14 mars afin de limiter la propagation du Covid-19.
Coup dur supplémentaire pour les restaurateurs après la crise des "gilets jaunes" et la grève dans les transports. Ils ne savent pas comment ils vont faire pour s'en sortir depuis l'interdiction d'ouverture des restaurants décrétée par le gouvernement samedi 14 mars afin de limiter la propagation du Covid-19. (France 2)