Confinement : un couvre-feu déclaré dans plusieurs communes

Plusieurs communes prennent des mesures plus sévères que le confinement en vigueur en instaurant un couvre-feu le soir et la nuit pour limiter la propagation du Covid-19. Exemple dans les Alpes-Maritimes.

france 3

Du vent et le Covid-19 qui traine. Sur les remparts d'Antibes, dans les Alpes-Maritimes, il fait un temps maussade dehors. En plus du confinement, Antibes vit sous un couvre-feu, de 22 heures à 5 heures du matin. Dans toutes les communes de plus de 10 000 habitants et dans toutes celles du littoral des Alpes-Maritimes, il est strictement interdit de se déplacer de nuit sauf pour des motifs impérieux de santé ou de sécurité.

Une amende de 132 euros pour les contrevenants

À Antibes, la mesure rassure les habitants. "C'est très bien. Cela évite que les gens sortent, et, en plus, on porte peut-être le virus sans le savoir", confie une habitante. "Les gens prennent conscience que c'est important, donc il faut vraiment mettre en place le couvre-feu. L'épidémie est là, pour la réduire il faut rester chez soi", précise un habitant. L’arrêté préfectoral pris dimanche 22 mars était réclamé par de nombreux élus. Ceux qui ne respectent pas le couvre-feu s'exposent à une amende de 132 euros.



Le JT
Les autres sujets du JT
Un panneau municipal affiche un message invitant à respecter les mesures de confinement, le 16 mars 2020 à Nice.
Un panneau municipal affiche un message invitant à respecter les mesures de confinement, le 16 mars 2020 à Nice. (VALERY HACHE / AFP)