Confinement : quand les salons de coiffure se transforment en primeurs

En attendant le 11 mai, certains salons de coiffure ouvrent leurs portes à des maraîchers.

FRANCE 3

Ils font partie des commerces qui ne pourront pas ouvrir avant le 11 mai. Mais avant même la date de l'amorce du déconfinement, les gérants de certains salons de coiffure ont souhaité prêter leurs murs pour une bonne cause. En Loire-Atlantique, à Saint-Luce-sur-Loire, le salon tenu par Fanny Franchet a été investi par son mari, vendeur de fruits et légumes au détail sur les marchés. 

"On limite la casse pour tout le monde"

"Le chômage partiel, apparemment, on n’y aurait pas le droit, donc on a réussi à tout conserver. Un maintien du chiffre d'affaires pour nous et un nombre d'heures que les salariés peuvent toujours effectuer chez nous. On limite la casse pour tout le monde", explique Nicolas Franchet. Le magasin ainsi transformé est ouvert six jours sur sept, grâce à la vente de produits frais et locaux. Les clients sont ravis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Confinement : quand les salons de coiffure se transforment en primeurs
Confinement : quand les salons de coiffure se transforment en primeurs (CAPTURE ECRAN FRANCE 3)