VRAI OU FAKE Confinement : non, vous ne risquez pas 135 euros d’amende si vous êtes plusieurs dans une voiture

Plusieurs internautes partagent cette mise en garde sur Facebook, depuis que l’amende pour violation des règles du confinement a été alourdie. Il s’agit en réalité d’une fausse information.

Des automobilistes se retrouvent sur une aire de covoiturage, le 11 avril 2017, à Taden (Côtes-d\'Armor).
Des automobilistes se retrouvent sur une aire de covoiturage, le 11 avril 2017, à Taden (Côtes-d'Armor). (DAVID ADEMAS / MAXPPP)

"Une seule personne par voiture, sinon 135 euros d'amende d’office". Le message a été massivement partagé sur les réseaux sociaux depuis mercredi 18 mars. Il compte plus de 210 000 partages sur Facebook. De nombreux internautes partagent cette mise en garde depuis que les sanctions pour non-respect du confinement ont été alourdies. Il s’agit d’une fausse information. La Cellule Vrai du faux vous l'explique.

Une capture d\'écran d\'un post Facebook expliquant que les déplacements en voiture sont interdits à plusieurs.
Une capture d'écran d'un post Facebook expliquant que les déplacements en voiture sont interdits à plusieurs. (CAPTURE ECRAN)

Le covoiturage est autorisé

Même s’il faut réduire au maximum ses déplacements en cette période de confinement, vous pouvez être amené à utiliser votre voiture. Plusieurs personnes sont autorisées dans le même véhicule, contrairement à ce que tentent de faire croire certains internautes. Le ministère de l’Intérieur l’indique sur son site dans une foire aux questions concernant le Covid-19 : "Le covoiturage est possible pour effectuer les déplacements autorisés. Chaque passager du véhicule doit être muni d’une attestation (ou d’un justificatif de déplacement professionnel) en règle."

Il n'est donc pas interdit d’utiliser sa voiture et de circuler avec des passagers pour accompagner un proche chez le médecin ou aller au supermarché, par exemple. Toutefois, il faut que chacun des passagers soit muni de son attestation, justifie d’un motif valable de déplacement et il faut adopter les gestes barrières pour éviter la propagation du coronavirus. Il est tout de même déconseillé d’aller faire ses courses à plusieurs.

L'amende forfaitaire a bien été augmentée

Toutefois, l’amende forfaitaire pour violation des règles du confinement est désormais passée à 135 euros. Elle est majorée à 375 euros si elle n’est pas payée dans les 45 jours qui suivent son émission. Elle s’élève à 1 500 euros en cas de récidive "dans les 15 jours". En cas de "quatre violations dans les trente jours", la peine est portée à "3 700 euros d’amende et six mois de prison au maximum", selon le décret publié le 17 mars 2020.

Vous risquez donc d’être verbalisé si vous ne respectez pas les règles du confinement qui sont : ne sortir de chez soi que pour une urgence de santé, pour faire des courses de première nécessité, aller au travail si le télétravail n’est pas possible, faire de l’exercice physique seul et à proximité de son domicile.