Le vrai du faux, France info

Confinement : les déplacements en France et l'étranger seront-ils possibles après le 11 mai ? Nos réponses à vos questions

Tous les jours la Cellule Vrai du faux de franceinfo répond à vos questions via le #OnVousRépond. 

Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019.
Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Emmanuel Macron l'a annoncé lundi 13 avril : le confinement pour faire face à la pandémie du coronavirus est prolongé jusqu'au 11 mai.  Les questions de déplacement après cette date sont nombreuses. Beaucoup d'entre vous se demandent ce qu'ils pourront faire pendant les vacances d’été.

Eric* a réservé une location au mois d’août en Espagne, et il se demande s’il pourra y aller. Aujourd'hui, cela semble plutôt compromis. Depuis une semaine, la presse espagnole évoque la fermeture des frontières aux touristes. C’est le journal espagnol ABC qui en a parlé le premier le 9 avril 2020. Le gouvernement espagnol envisagerait de fermer ses frontières cet été, car le pays craint, comme beaucoup d’autres, une seconde vague de contamination au Covid-19, alors que l’Espagne souffre déjà terriblement de la vague épidémique de ce printemps, avec plus de 18 500 décès. La ministre du Tourisme souhaite aussi faire de l’Espagne une destination "sûre" avant que les touristes étrangers puissent revenir. Le gouvernement suit l’évolution de l’épidémie avant de prendre une décision officielle.

La manne du tourisme représente plus de 12% de la richesse nationale en Espagne, qui reste la deuxième destination touristique au monde, derrière la France, avec près 84 millions de touristes étrangers par an. Dernière précision : Madrid pense à la fermeture de ses frontières dans les deux sens, avec une possible interdiction pour certains Espagnols de quitter leur territoire cet été afin d’éviter, là-encore, de propager le virus.

Déplacements entre régions

Joss*, qui habite en Île-de-France, a réservé une maison en Bretagne pour le 21 mai (10 jours après la date du 11 mai). Elle se demande si elle pourra s'y rendre. A priori, cela devrait être possible. Lors de sa dernière allocution, Emmanuel Macron n’a pas annoncé de limitations de déplacements entre régions pour "l'après 11 mai", même si le chef de l’État a fait comprendre que plein de choses pouvaient évoluer.

Début avril, l’Académie de médecine préconisait un déconfinement par régions, en fonction de la baisse du nombre de patients hospitalisés et des capacités des service de réanimation. Dans ce scénario, l'Académie suggérait d'interdire aux habitants des régions déconfinées de se rendre dans des régions qui, elles, resteraient soumises aux restrictions de circulation.

* Les prénoms ont été modifiés

Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019.
Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019. (MEHDI FEDOUACH / AFP)