Confinement : les conseils pour bien dormir

Le confinement peut rovoquer des troubles du sommeil. Pour en parler, le professeur Pierre Philip, responsable de la clinique du sommeil au CHU de Bordeaux (Gironde).

franceinfo

"La première cause des troubles du sommeil est liée au phénomène même de la crise. Elle va entraîner un isolement, une moindre exposition à la lumière et une perte de la rythmicité de se rendre au travail et donc nos horloges biologiques sont perturbées", pointe d'abord Pierre Philip, responsable de la clinique du sommeil au CHU de Bordeaux (Gironde).

Limiter les écrans

"La deuxième cause est le stress psychosocial. Selon des études menées sur des personnes confinées, l’anxiété, l’insomnie, la dépression et le stress post-traumatique sont très présents. C’est davantage présent chez les soignants que les soignés. On a développé à Bordeaux l'application gratuite Kanopée pour essayer d’identifier précocement les plaintes de sommeil et les plaintes d’addiction", explique le professeur.

"Il y a deux facteurs insomniants dans les écrans : la lumière bleue contrôlée par les filtres et ce qu’on regarde", fait-il remarquer. Les conseils de Pierre Philip pour bien dormir : "Il faut essayer d’éviter les programmes stressants et anxiogènes, supprimer les écrans deux heures avant de dormir, se lever toujours à la même heure et dormir au moins sept heures".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Dr Pierre Philip
Le Dr Pierre Philip (FRANCEINFO)