Cet article date de plus d'un an.

Confinement : le 1er mai s'annonce morose pour les producteurs de muguet

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Confinement : le 1er mai s'annonce morose pour les producteurs de muguet
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

La tradition du muguet devra s'adapter à la crise sanitaire. Le 1er mai, les fleuristes seront encore fermés et les vendeurs à la sauvette interdits.

Du muguet porte-bonheur mais un 1er mai morose pour Bruno Boursier, horticulteur à Soings-en-Sologne (Loir-et-Cher). Les fleuristes sont fermés et les ventes sur le trottoir interdites pour cause du Covid-19. Pour l'entreprise Terres de Sologne, c'est une catastrophe. "Il a fallu qu'on se réinvente, qu'on vende sur de nouveaux réseaux", explique Bruno Boursier. L'horticulteur compte sur les livraisons en ligne et sur la réouverture des jardineries, mais cela ne suffira pas à combler ses pertes.

Écouler les stocks via les grandes surfaces

Même inquiétude pour un horticulteur de Vigneux-de-Bretagne (Loire-Atlantique). Pour la fête du Travail, il a cultivé 1,5 millions de brins. Cette année, le muguet est particulièrement beau. Il va pouvoir écouler son stock, du moins partiellement, grâce au marché des grandes surfaces. De quoi sauver la saison, mais il s'attend tout de même à une baisse du chiffre d'affaires de 30%.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.