Cet article date de plus d'un an.

Confinement : l'amour plus fort que tout

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Confinement : l'amour plus fort que tout
Article rédigé par
France Télévisions

A l'heure du confinement, les plateformes de rencontre enregistrent des records de fréquentation. Trois milliards de clics sur l'application Tinder en une seule journée fin mars. Et il y a les couples que le confinement a séparé physiquement.

Marine et Raphaël vivent une romance qui dure depuis trois ans. Mais le coronavirus a bousculé leur histoire. Ils devaient emménagés ensemble dans un 30 mètres carrés à Paris, mais ils ont jugé l'appartement trop petit. Ils ont donc décidé de se confiner à 65 km l'un de l'autre chez leurs parents respectifs. Marine a tout laissé à l'abandon du jour au lendemain en repoussant son rêve d'emménagement avec Raphaël. Loin l'un de l'autre, il leur a fallu s'adapter.

L'absence de contact physique crée un manque

Mais l'absence commence à peser. Marine aimerait bien pouvoir, ne serait ce qu'un week-end, retrouver Raphaël et lui faire un câlin. C'est une des choses qui lui manque et qu'elle ne peut pas faire virtuellement. Raphaël, quant à lui, rappelle que c'était l'anniversaire de sa chère et tendre il y a un mois et pour l'occasion il aurait aimé prendre la voiture et aller la voir, mais c'est impossible. L'amour au temps du coronavirus se réinvente tout de même aussi pour les célibataires grâce aux applications de rencontre, qui connaissent un boom.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.