Confinement : ils en profitent pour jardiner

En France et dans de nombreux pays, les ventes de semences et de légumes augmentent pendant le confinement lié au Covid-19. Exemple en Aveyron.

FRANCE 3

Depuis quelque temps, pas un jour ne passe sans que Patrick Almeras bêche, bine ou ratisse. Dans son jardin de Rodez, dans l'Aveyron, la terre fraîchement retournée est prête à accueillir ses premiers plants de légumes. "Je suis en train de repiquer des oignons", explique le jardinier amateur. Ce jeune retraité n'a pas attendu 2020 pour faire le potager.

Profiter du confinement pour jardiner

Une chose est sûre, depuis un mois, jardiner rime avec confiné. "On a le temps de travailler, de regarder, de recommencer. Heureusement que les jardineries sont ouvertes. Cela nous permet d'acheter des plants", précise-t-il. En plein confinement, l'expression "cultiver son jardin" n'a jamais aussi bien portée son nom. Dans une jardinerie, l'effet ne s'est pas fait attendre après la réouverture il y a une dizaine de jours. En plus des habitués, une nouvelle clientèle s'est formée. Jardiner est l'un des effets presque forcés de cette période confinée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Confinement : ils en profitent pour jardiner
Confinement : ils en profitent pour jardiner (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)