Confinement : en Russie, la place Rouge a perdu ses milliers de visiteurs

Le confinement de milliards de personnes à travers le monde laisse vides les lieux les plus touristiques de la planète, comme la place Rouge de Moscou (Russie). 

France 2

De nuit, la place fait encore illusion. Le Kremlin et la cathédrale Saint-Basile illuminent la ville, mais la place Rouge demeure vide. De jour, les 23 000 m2 sont délaissés depuis plus d'un mois par les milliers de touristes qui normalement visitent chaque jour ce monument. Un véritable crève-coeur pour un guide qui ne travaille plus. "Ça me choque. Je n'aime pas beaucoup la foule, mais la foule et la place Rouge, se sont des choses qu'on ne peut pas séparer", confie Piotr Pachkov. 

L'institution Gum vide

"Maintenant, on voit cette image tout à fait étrange, tout à fait extraordinaire, même apocalyptique, si on peut dire", raconte le guide. Davide Corso, cuisinier dans l'un des restaurants du grand magasin Gum, une institution aujourd'hui vide, est l'un des rares à s'aventurer dans ces lieux. Son restaurant ne reçoit plus aucun, client mais il continuer de cuisiner pour les livraisons. C'est loin d'être rentable, mais ça permet de ne pas se faire oublier. "Il me manque le contact avec les clients", déplore-t-il. 

Le JT
Les autres sujets du JT
\"La place rouge était vide...\", chantait Gilbert Bécaud. Ce 1er avril 2020, pas de Nathalie ni de guide à l\'horizon. La ville de Moscou (Russie) fait appliquer de strictes mesures de confinement.
"La place rouge était vide...", chantait Gilbert Bécaud. Ce 1er avril 2020, pas de Nathalie ni de guide à l'horizon. La ville de Moscou (Russie) fait appliquer de strictes mesures de confinement. (KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP)