Cet article date de plus de quatre ans.

Confinement : à Dijon, des féministes réalisent des affiches virtuelles contre les violences faites aux femmes

"Ne plus pouvoir agir et regarder le nombre de violences grandir, ce n'était pas possible", explique l'une des militantes du collectif Collages Féministes Dijon.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le collectif Collages Féministes Dijon colle virtuellement des affiches contre les violences faites aux femmes sur les bâtiments de la ville. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

Avec le confinement, les collectifs féministes ne peuvent plus coller des affiches dans les rues. Le collectif Collages Féministes Dijon a trouvé la parade, rapporte France Bleu Bourgogne, en réalisant des photo-montages dans lesquels des messages dénonçant les violences faites aux femmes s'affichent sur des façades.

>> Retrouvez les dernières informations sur le coronavirus dans notre direct

Ces collages sont apposés sur des photos de bâtiments emblématiques de la ville, comme la cathédrale de Dijon, le stade du DFCO ou encore le musée des Beaux-Arts. Le collectif utilise un site internet gratuit pour réaliser les montages, https://collages-feminicides-inter.net/, il "permet de réaliser des collages en deux ou trois minutes", selon Chloé, membre du collectif Collages Féministes Dijon.

"Dès le début, on savait que le confinement aurait un impact sur les violences conjugales. Ne plus pouvoir agir et regarder le nombre de violences grandir, ce n'était pas possible," explique la militante, alors que les signalements ont augmenté de plus de 30% en une semaine, au début du confinement. Les images sont ensuite publiées sur le Twitter du collectif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.