Concerts, mariages, pique-niques... Ces rassemblements seront-ils autorisés pendant la deuxième phase du déconfinement ?

Le Premier ministre Edouard Philippe a détaillé les règles qui entreront en vigueur à compter du 2 juin, avant une troisième phase du déconfinement le 22 juin.

Le groupe Magma fête ses 50 ans d\'existence, le 7 mars 2020, à la Halle aux grains, à Toulouse (Haute-Garonne).
Le groupe Magma fête ses 50 ans d'existence, le 7 mars 2020, à la Halle aux grains, à Toulouse (Haute-Garonne). (LILIAN CAZABET / HANS LUCAS / AFP)

"Notre plus grand adversaire, ce sont les très grands rassemblements." Lors de la présentation de la deuxième phase du déconfinement, jeudi 28 mai, Edouard Philippe a confirmé que les regroupements dans l'espace public resteraient "limités à 10 personnes" jusqu'au 21 juin au moins. Le Premier ministre a toutefois annoncé que des rassemblements allant jusqu'à 5 000 personnes pourraient être autorisés dans certains lieux. Pour vous aider à y voir plus clair sur les foules permises ou interdites à partir du 2 juin, franceinfo se penche sur cinq situations concrètes.

Les concerts

La vie musicale va progressivement reprendre ses droits en France. "Dans les zones vertes, les salles de spectacles et les théâtres pourront rouvrir à partir du 2 juin", a annoncé le chef du gouvernement.

Les règles de distanciation physique devront y être respectées, par une organisation spécifique des places assises, une gestion des flux conformes au protocole sanitaire de ces espaces et le port du masque y sera obligatoire.Edouard Philippeen conférence de presse

Pour l'Ile-de-France, Mayotte et la Guyane, en zone orange, il faudra patienter jusqu'au début de l'été.

Pour Edouard Philippe, le risque de propagation du virus est "d'autant plus fort" qu'un événement a lieu "dans un espace confiné, couvert". "Les exploitants devront proposer et garantir des règles d'usage adaptées, notamment sur la capacité d'accueil", a-t-il prévenu, insistant sur la "responsabilité" qui incombera aux professionnels. En revanche, ne rêvez pas de grand concert de rue pour la Fête de la musique : "Les événements culturels et sportifs organisés dans l'espace public resteront suspendus jusqu'au 21 juin au moins et dans toute la France."

Les parcs d'attractions

Dans les zones vertes, c'est un oui sous conditions pour les parcs d'attractions : "Les parcs de loisirs seront ouverts pour les activités permettant la distanciation physique, avec le respect de règles strictes." Le Premier ministre a notamment évoqué "une jauge maximale de 5 000 personnes, permettant d'éviter les trop grands brassages de population". Ce seuil pourra être "revu à la baisse par les préfets" en cas de besoin.  Le Parc Astérix, dans l'Oise et en zone verte, pourra donc rouvrir dès le 2 juin. Disneyland Paris, en Seine-et-Marne et en zone orange, devra attendre le 22 juin pour acceuillir à nouveau des visiteurs.

Les pique-niques

Les parcs de toute la France pourront rouvrir "dès ce week-end" et l'ensemble des plages et des lacs "dès le 2 juin", a annoncé le Premier ministre. Mais pas question d'ouvrir la porte à des attroupements massifs sur les pelouses ou le sable.

Dans les lieux qui ne sont pas sous la responsabilité d'un gestionnaire d'équipement, dans l'espace public par exemple, les rassemblements resteront limités à 10 personnes.Edouard Philippe en conférence de presse

Un pique-nique en petit nombre sur l'herbe ou face à la mer est donc envisageable, même si des restrictions pourraient être apportées localement. "A la demande des maires, les préfets pourront, par mesure de précaution supplémentaire, imposer le port du masque dans les espaces publics", a averti Edouard Philippe.

Les mariages

"On va pouvoir enfin recommencer à célébrer des mariages", s'est félicité le Premier ministre. Mais les convives devront être "extrêmement attentifs à la distanciation physique et aux règles de densité" dans les lieux de culte et les mairies où seront célébrées les noces. En revanche, rien ne dit que les festivités organisées dans la foulée (cocktails, repas, soirées dansantes...) pourront avoir lieu.

Sauf annonce contraire, de tels rassemblements privés de plus de 10 personnes ne pourront se tenir que dans une habitation. Une certitude : la soirée ne pourra pas se terminer en boîte de nuit. "Les discothèques, les salles de jeux, les stades, les hippodromes, dont l'essence même est de rassembler les gens dans un esprit festif, resteront fermés au public jusqu'au 21 juin au moins", selon le chef du gouvernement.

Les sorties dans un bar

C'est l'une des principales nouveautés de la deuxième phase du déconfinement : "Les restaurants, bars et cafés pourront rouvrir dans tous les départements à partir du 2 juin." Cette reprise ne sera que partielle en Ile-de-France, à Mayotte et en Guyane, où "seules les terrasses des cafés, des bars et des restaurants pourront ouvrir".

Si vous souhaitez trinquer dans votre troquet préféré, il vous faudra respecter de nouvelles règles : vous ne pourrez être que "dix au maximum par table", avec une distance minimale d'un mètre entre les tables de chaque groupe et "la consommation debout ne sera pas autorisée" à l'intérieur des établissements.