Cinéma : "il faut qu’on réinvente l’expérience de la salle", selon Michèle Halberstad

Publié
Cinéma : "il faut qu’on réinvente l’expérience de la salle", selon Michèle Halberstad
Article rédigé par
C. Matausch - France 3
France Télévisions

Michèle Halberstad, productrice et distributrice ARP, est invitée sur le plateau du 19/20 de France 3 samedi 21 mai. Elle analyse les raisons qui poussent la population à moins se rendre au cinéma et pourquoi les salles obscures tentent de se réinventer. 

Depuis l’épidémie de Covid-19, si les salles de cinéma ont peu à peu rouvert, elles n’attirent plus autant qu’avant le début de la crise sanitaire. Sur le plateau du 19/20 de France 3 samedi 21 mai, Michèle Halberstad, productrice et distributrice ARP, estime que "la crise a accéléré une tendance qui était le rôle des séries et le fait que c’est les séries qui monopolisent la conversation maintenant, c’est plus les films". Elle évoque aussi le prix pour aller voir un film au cinéma. "Maintenant, c’est pour une séance quasiment ce que vous payez un mois pour être abonné à une plateforme donc le film, il a intérêt à être bon", indique la productrice.    

Réinventer l’expérience de la salle    

Pour tenter de redonner envie au public de se rendre dans les salles obscures, Michèle Halberstad souligne que "le problème aussi, c’est qu’il faut qu’on réinvente l’expérience de la salle pour que les gens aient de nouveau envie d’y aller". "On voit bien que les séances qui marchent le mieux, c’est celles où les fauteuils bougent, c’est celles où il y a des débats, c’est celles où vous avez un plus par rapport à la maison", ajoute-t-elle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.