CHU de Poitiers : les unités Covid en réanimation se vident, mais la vigilance reste de mise

Pour le premier jour du déconfinement, le CHU de Poitiers (Vienne) a accepté d'ouvrir ses portes aux journalistes de France Télévisions. Le nombre de patients Covid y a bien baissé, mais les soignants restent en alerte.

France 2

Le calme après la tempête. Au CHU de Poitiers (Vienne), il ne reste plus qu'une seule unité Covid en réanimation. Deux autres ont été fermées. Seuls 4 malades y sont hospitalisés. Laure Pourin a passé un mois et demi dans ce service. Habituellement infirmière-anesthésiste en bloc opératoire, sa vie a été chamboulée. "Ça risque de durer. J'espère qu'il n'y aura pas de deuxième vague", confie-t-elle.

Six patients toujours hospitalisés en maladies infectieuses

Infirmiers, médecins, internes… Tous redoutent les effets possibles du déconfinement. La Nouvelle-Aquitaine a pourtant été relativement épargnée. Le CHU de Poitiers a pu accueillir une trentaine de patients transférés depuis des hôpitaux saturés de l'Est de la France et de la région parisienne, mais la fatigue est bien présente le 11 mai. Six patients restent hospitalisés en maladies infectieuses. Certains soignants, surtout les plus jeunes, sont marqués par les dernières semaines. Désormais, l'hôpital se prépare à reprogrammer les consultations et les opérations reportées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour le premier jour du déconfinement, le CHU de Poitiers (Vienne) a accepté d\'ouvrir ses portes aux journalistes de France Télévisions. Le nombre de patients Covid y a bien baissé, mais les soignants restent en alerte.
Pour le premier jour du déconfinement, le CHU de Poitiers (Vienne) a accepté d'ouvrir ses portes aux journalistes de France Télévisions. Le nombre de patients Covid y a bien baissé, mais les soignants restent en alerte. (FRANCE 2)