Chine : autour du marché du Wuhan, le mystère du coronavirus reste entier

D'après Arnauld Miguet, correspondant de France Télévisions à Wuhan (Chine), épicentre de l'épidémie de coronavirus, il est très difficile d'en savoir plus sur l’origine de la maladie.

franceinfo

"Pour le moment, c'est silence radio. L'important, comme le dit le président chinois Xi Jinping, c'est de gagner la guerre contre le coronavirus. Ce n'est pas encore fait, puisque, la semaine dernière, il y a encore eu six contaminations à Wuhan. Officiellement, Pékin laisse les scientifiques faire leur travail pour déterminer l’origine du virus et qui est le patient zéro. La Chine a admis que le premier cas remonterait au mois de novembre dernier", détaille lundi 18 mai depuis Wuhan Arnauld Miguet, correspondant de France Télévisions.

Des experts envoyés sur le marché de Wuhan

"Mais l'homme, présenté comme le patient zéro, n'a aucun rapport avec le marché de Wuhan. Ce marché aux animaux est pourtant considéré, depuis le début, comme étant l'antre du diable, car on y vendait des pangolins sous le manteau. Ce mammifère serait, officiellement, l'animal qui a transmis le virus à l'homme. Une équipe d'experts de Pékin a été envoyée sur le marché pour tester les animaux. Les résultats n'ont pas été communiqués, le mystère reste donc entier", conclut Arnauld Miguet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pont sur le Yangtze à Wuhan (Chine), le 16 mars 2020.
Le pont sur le Yangtze à Wuhan (Chine), le 16 mars 2020. (AFP)