"Ce sera la fête des masqués", le créateur de la Fête des voisins estime qu'elle peut se tenir

La Fête des voisins doit avoir lieu vendredi 18 septembre et elle se déroulera "aux fenêtres et aux balcons" si c'est nécessaire, argue Atanase Périfan.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le créateur de la Fête des voisins Atanase Perifan a collé des affiches sur les portes d'immeuble pour rappeler l'importance de la solidarité entre voisins, le 4 mars 2020. (EMELINE FERRY / FRANCE-BLEU PARIS)

"On peut faire cette Fête des voisins sans prendre aucun risque", a affirmé son créateur Atanase Périfan vendredi 18 septembre sur franceinfo. "Ce sera la fête des masqués, avec, bien évidemment, le respect des consignes sanitaires", a-t-il ajouté.

Atanase Périfan a promis que cette édition 2020 se fera "aux fenêtres et aux balcons sans aucun risque" lorsque cela sera nécessaire : "Cette année, ça ne va pas être la Fête des voisins comme on fait d'habitude".

On fait ça dans un lieu plutôt aéré, on ne partage pas sa vaisselle, on ne partage pas sa nourriture. 

Atanase Périfan, créateur de la Fête des voisins

à franceinfo

Le créateur de la Fête a tenu à souligner le peu de risques que représente l'événement à ses yeux : "La Fête des voisins, ce sont des centaines de milliers de micro-événements. Vous êtes dans votre jardin avec sept, huit voisins. Si vous êtes dans votre rue ici, avec une vingtaine de voisins, ce ne sont quand même pas des grandes manifestations", a-t-il rappelé dans son "message à faire passer".

"Quand je vois que d'un côté, on autorise les grands événements jusqu'à 1 000 personnes et qu'on veut interdire la Fête des voisins, je me dis où est la cohérence ?", s'est-il interrogé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.