"Ce n’est plus possible, on ne peut pas rester éternellement enfermés" : les Marseillais se déconfinent avant l’heure

Si le gouvernement a annoncé la levée du confinement pour lundi prochain, un peu partout, comme à Marseille, certains commerces ont déjà rouvert leurs portes.

Des passants, à Marseille, le 2 mai 2020, quelques jours avant la fin du confinement.
Des passants, à Marseille, le 2 mai 2020, quelques jours avant la fin du confinement. (GILLES BADER / MAXPPP)

Le déconfinement est prévu pour lundi, mais un peu partout en France, comme ici à Marseille, on constate déjà du relâchement. Ainsi, parmi les commerces ouverts, de nombreux fleuristes, qui ne laissent cependant pas les clients rentrer. "C’est un drive, c’est un comptoir à emporter, explique cette fleuriste. Cela donne du baume au cœur, cela redynamise le quartier. On partage beaucoup de bonheur avec nos clients, on s’est manqués !" "La reprise, poursuit-elle, tout le monde l’attend. Alors elle sera au rendez-vous, la reprise !"

>> Coronavirus : suivez l'évolution de la crise sanitaire dans notre direct

L'épidémie de coronavirus Covid-19 est toujours là, mais les ventes explosent et les gens font la queue. Ici un client a acheté des roses pour sa femme. "À l’intérieur c’est un peu triste, confie-t-il. Alors quelques fleurs, de la couleur… c’est vraiment le top." Dans les rues du centre, depuis mardi, le changement est notable. "Je suis venu repérer dans les rues près de chez moi quels commerces étaient ouverts", reconnaît cette étudiante qui fait partie de ceux qui sortent désormais un peu plus.

Les gens sortent énormément, il y a beaucoup plus de gens et de voitures que ce qu’il devrait y avoir dans les rues. Le changement est énorme.Une étudiante marseillaiseà franceinfo

"Je fais partie de ceux qui sortent parce que c’est impossible de ne pas sortir, poursuit l’étudiante. On ne peut pas rester éternellement enfermés…" La remontée des températures et le temps estival annoncé pour les jours à venir devraient amplifier ce phénomène.

Les Marseillais se déconfinent avant l’heure - reportage Olivier Martocq
--'--
--'--