Carte Quels sont les pays dont les ressortissants sont autorisés à voyager dans l'Union européenne à partir du 1er juillet ?

Cette première liste approuvée par l'UE sera actualisée toutes les deux semaines. Parmi ces 15 pays, on compte l'Algérie, le Maroc, le Canada et le Japon. Mais pas les Etats-Unis.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.

La liste des 15 premiers élus est tombée. Les pays membres de l'Union européenne se sont mis d'accord, mardi 30 juin, pour une réouverture partielle des frontières de l'Union et de l'espace Schengen, limitée à une quinzaine de pays dont la situation épidémiologique liée à la maladie Covid-19 est jugée suffisamment sûre pour la reprise de ces voyages, alors que débute la saison touristique estivale. Nous avons répertorié, dans la carte ci-dessous, les pays autorisés à voyager dans l'Union européenne à partir du mercredi 1er juillet.

Elaborée par les ambassadeurs des pays de l'Union européenne vendredi soir, objet de difficiles tractations, la liste des visiteurs admis dans l'Union et l'espace Schengen compte l'Algérie, l'Australie, le Canada, la Géorgie, le Japon, le Monténégro, le Maroc, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Serbie, la Corée du Sud, la Thaïlande, la Tunisie et l'Uruguay. Cette liste inclut également la Chine, à la condition qu'elle autorise également le voyage des ressortissants européens sur son sol. Le Royaume-Uni n'est, quant à lui, pas concerné par les restrictions de voyage, malgré son départ de l'Union : les Britanniques peuvent donc se rendre où ils le souhaitent dans l'UE. C'est le cas également des quatre pays de l'espace Schengen qui ne sont pas membres de l'UE : la Suisse, la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande, dont les ressortissants sont autorisés à voyager dans l'Union européenne.

Les Européens privilégient les visiteurs venus de ces 15 pays dont la situation épidémiologique est semblable à celle des pays membres, où la pandémie a reflué. Le taux de nouveaux cas de Covid-19 ne doit pas excéder 16 pour 100 000 habitants (moyenne dans l'UE) sur les 14 derniers jours.

Etats-Unis, Brésil, Russie et Turquie exclus

Sont en revanche exclus de cette liste, qui a vocation à être actualisée toutes les deux semaines, les Etats-Unis, pays le plus touché au monde par la pandémie avec 125 928 décès pour près de 2,6 millions de cas répertoriés, le Brésil, la Russie, l'Inde, la Turquie et Israël notamment. Ce vote porte sur une recommandation qui n'est pas contraignante juridiquement, les pays de l'UE étant souverains sur le contrôle de leurs frontières.

Prise entre des impératifs sanitaires et le souci de faire redémarrer une économie frappée par la crise en favorisant le tourisme, l'Union européenne a convenu d'autoriser à nouveau les voyageurs de pays tiers à partir du 1er juillet, mais de façon "partielle et progressive". Très dépendante du tourisme, la Grèce a commencé, dès le 15 juin, à rouvrir ses aéroports à plusieurs pays hors UE, dont la Chine, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.