Carte Covid-19 : découvrez les nouveaux départements concernés par le couvre-feu à 18 heures

Quinze départements étaient déjà soumis depuis une semaine à un couvre-feu avancé à 18 heures.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Une carte de France en cours de changement. Plusieurs préfectures ont confirmé, samedi 9 janvier, que le couvre-feu serait avancé à 18 heures dès dimanche, en raison de la progression de l'épidémie de Covid-19, comme c'est déjà le cas dans quinze autres départements depuis une semaine. Deux départements, la Drôme et le Var, ont annoncé un couvre-feu à 18 heures à partir du mardi 12 janvier.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations dans notre direct

Les territoires concernés sont pour l'instant la Côte-d'Or, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, le Cher, l'Allier, le Vaucluse, les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône. Le Var sera également sous couvre-feu à 18 heures, mais à partir du 12 janvier, tout comme la Drôme. En revanche, le couvre-feu est maintenu à 20 heures en Haute-Savoie et dans l'Yonne. 

Un couvre-feu au moins jusqu'au 20 janvier

Jusqu'à présent, les 15 départements concernés par le couvre-feu avancé étaient les Hautes-Alpes, les Alpes-Maritimes, les Ardennes, le Doubs, le Jura, la Marne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, les Vosges et le Territoire de Belfort.

Tous les autres départements de France métropolitaine sont soumis à un couvre-feu à 20 heures, comme c'est le cas depuis le 15 décembre. Une mesure prolongée au moins jusqu'au 20 janvier, a annoncé le Premier ministre.

Pour déterminer les départements susceptibles de basculer en couvre-feu avancé à 18 heures, les autorités sanitaires s'appuient sur plusieurs critères. Le premier est un taux d'incidence dans la population générale (c'est-à-dire le nombre de cas de Covid-19 pour 100 000 habitants sur sept jours) supérieur à 200. D'autres critères sont pris en compte, comme le taux d'incidence chez les personnes de plus de 65 ans, ou encore le taux d'occupation des lits de réanimation sur le territoire concerné.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.