Carnaval à Marseille : quatre hommes condamnés en comparution immédiate

Les prévenus étaient poursuivis pour des feux de poubelles, des violences contre les forces de l'ordre ou encore pour rébellion.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des milliers de personnes participent à un carnaval sauvage sur la Canebière, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 21 mars 2021. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)

Quatre hommes ont été condamnés en comparution immédiate, mercredi 24 mars, pour des incidents survenus lors du carnaval organisé dimanche dernier à Marseille, en pleine pandémie de Covid-19. Deux jeunes de 25 et 22 ans, filmés en train d'incendier cinq poubelles, ont été condamnés respectivement à trois mois de prison avec sursis et 90 heures de travaux d'intérêt général. Ils devront rembourser solidairement 846 euros à la métropole d'Aix-Marseille-Provence. "La petite journée d'enivrement va coûter 155 000 euros à la collectivité" si on cumule toutes les dégradations recensées, a ironisé l'avocat de la métropole, Pierre Bruno.

Un homme de 32 ans a par ailleurs été condamné à quatre mois de prison avec sursis pour rébellion lors de son interpellation et refus de se soumettre aux prélèvements biologiques. Enfin, un Marseillais de 52 ans a été condamné à six mois de sursis probatoire renforcé pendant deux ans, avec obligation de soins et de formation, pour avoir lancé au moins une bouteille de verre qui a atterri sur le bouclier d'un CRS. Un cinquième prévenu, soupçonné d'avoir d'avoir jeté des pierres en direction des CRS et qui comparaissait détenu, a été relaxé.

Selon la police, quelque 6 500 personnes se sont réunies dimanche après-midi pour un carnaval où la grande majorité ne portait pas de masque et ne respectait pas les règles de distanciation sociale. Si des carnavaliers ont raconté vivre ce moment comme un exutoire, le rassemblement en pleine pandémie a suscité des réactions indignées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.