"Ça ne sert pas à grand-chose, on ne respecte pas les distances" : à Florence, les visiteurs du Duomo doivent porter un collier vibrant

Avec la réouverture des frontières internes à l'espace Schengen, l’idée est de rassurer les éventuels touristes dans un pays durement touché par la crise du coronavirus.

Un collier pour maintenir les distances sociales est remis aux visiteurs du Duomo de Florence, en Italie, le 21 mai 2020.
Un collier pour maintenir les distances sociales est remis aux visiteurs du Duomo de Florence, en Italie, le 21 mai 2020. (HANDOUT / FLORENCE MUSEUM PRESS OFFICE)

En Italie, cela fait déjà près de deux semaines que les frontières sont de nouveau ouvertes et que l'on redouble d'inventivité pour attirer les touristes. À Venise bien sûr, mais aussi à Florence, en Toscane, où un drôle de collier est remis aux visiteurs du Duomo, qu’ils soient étrangers ou Florentins. Il vibre, passe du vert au rouge. "Il y a un cordon qui permet de le porter autour du cou", présente Massimo Cortopassi, le responsable technologie des monuments du Duomo de Florence. "S'il y a quelqu'un à côté de moi à moins d'1m80, le dispositif émet des vibrations de plus en plus fortes", poursuit-il.    

C'est une entreprise de Florence qui a créé cette technologie qui sert d'habitude sur les chantiers pour éviter les accidents. Elena et Michele viennent de Brescia en Lombardie. Ils doutent un peu de l'utilité.  

Ça vibre assez souvent, c'est un peu pénible.Elena, une touriste italienne  à franceinfo

"Ça ne sert pas à grand-chose parce que nous tous là, on ne respecte pas les distances, même quand ça vibre, renchérit son compagnon, Michele. Mais bon, on joue le jeu".

"Cela sert sans doute à rassurer tout le monde", estime de son côté Caroline, une touriste française venue à Florence en famille. "Ils ont vraiment besoin des touristes. Donc c’est un moyen de nous dire : ‘Tout va bien. Venez !’ On est prêts pour vous accueillir avec toutes les sécurités possibles."   

Les terrasses de la cathédrale exceptionnellement accessibles tout l'été  

Le Duomo est en effet privé et vit de la billetterie. Il a déjà perdu 20 millions d'euros avec la crise du coronavirus. Alors pour attirer les visiteurs, les terrasses de la cathédrale sont exceptionnellement accessibles tout l'été. "C'est sans doute le lieu le plus beau et le plus spectaculaire que l'on peut visiter sur le Duomo de Florence", commente Ambra Nepi qui nous ouvre les portes. "Nous sommes sur les promenades des deux côtés de la façade de la cathédrale qui servaient à l'origine aux ouvriers pour faire les travaux de manutention". Bien sûr, la vue est imprenable sur la ville : Florence du Moyen-Âge et celle de la Renaissance.  

Mais comme les touristes ne reviendront pas en masse malgré la réouverture des frontières, le directeur des monuments du Duomo Lorenzo Luchetti veut développer un autre tourisme, à distance : "Nous allons développer des visites virtuelles. Nos guides auront tous les instruments technologiques pour faire visiter en ligne à plusieurs personnes à travers le monde nos monuments et nos œuvres. Et les guides accompagneront les visiteurs, ils seront physiquement devant les oeuvres et pourront interagir avec le public en direct". Ces visites seront disponibles dans les prochains mois, pour 10 à 15 euros.

Bruce de Galzain nous fait visiter le Duomo de Florence, post-confinement.
--'--
--'--