"C'est très positif, tout ce qui m'arrive" : témoignages de ceux dont la vie a été bousculée en bien par la pandémie de Covid-19

La crise du Covid a poussé certains Français à une certaine introspection. Certains en ont profité pour changer de vie. D'autres disent avoir réappris à prendre du temps pour eux et pour leurs proches.

Article rédigé par
Boris Loumagne, édité par Pauline Pennanec'h - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des passants portant un masque marchent dans la rue, le 9 janvier 2021 à Rennes.
 (LOIC VENANCE / AFP)

Pour eux, cette année noire n'aura pas été une année blanche. Malgré le drame que représente cette pandémie de Covid-19, certains Français ont réussi à trouver du positif dans tout cela. Ils ont trouvé un sens à leur vie, renoué avec leur famille ou même avec une passion.

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19.

"On ne regrette pas du tout !", lâche Julie dans un grand sourire. La jeune femme a plaqué son boulot dans les assurances pour devenir épicière dans le Val-d'Oise avec son amie, prénommée Julie elle aussi. "On est très heureuses d'avoir sauté le pas, d'avoir démissionné et d'avoir ouvert cette épicerie !", raconte-t-elle, même si elle reconnaît gagner "beaucoup moins d'argent qu'avant". Mais les deux amies "gagnent en qualité de vie et ça n'a pas de prix !". Une réflexion qui est née pendant le confinement. "C'est très positif, tout ce qui m'arrive."

"Se libérer du quotidien et de la routine a été hyper salvateur."

Julie

à franceinfo

Sortir du tourbillon de la vie, réfléchir à ses priorités, c'est ce qui s'est passé aussi pour Juan et Catherine, parents de trois enfants. Pour eux, le télétravail a été une bénédiction. "On peut en profiter pour passer plus de temps avec les enfants, c'est bien", explique le papa. Catherine, elle, souligne qu'ils réussissent à déjeuner ensemble "tous les jours" ! "À Paris, on fait des horaires plutôt longs, les enfants étaient presque dans leur lit avant que papa n'arrive", se souvient-elle.

Du temps pour soi

C'est tout le paradoxe de cette année : on a perdu certaines libertés, mais on a gagné du temps pour soi. Alexandra est musicienne. Pas de concert pendant l'épidémie, mais son alto n'a pas eu le temps de prendre la poussière. "On a beaucoup de temps pour travailler pour soi", reconnaît-elle, elle qui a travaillé les suites de Bach durant le confinement.

"On prend plus de plaisir à faire des choses qu'on aime, se laisser complètement libres dans nos envies."

Alexandra

à franceinfo

D'autres ont retrouvé le plaisir de cuisiner, comme Hugo, pour qui "ça permettait de se calmer, c'est apaisant. Ça amène des repères temporels dans la semaine, on fait les courses le lundi, on prépare quelque chose sur plusieurs jours, peut-être."  Cette année laissera un goût doux-amer, beaucoup d'ombre mais aussi, pour certains, de la lumière.

Ils racontent au micro de Boris Loumagne le positif qu'ils ont tiré du Covid-19
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.