"C'est difficile de porter le masque toute la journée mais on n'a pas le choix" : la ville de Vénissieux, près de Lyon, renforce ses mesures contre le Covid-19

À l’image de Lyon, Villeurbane et neuf autres communes du Rhône, les mesures contre le Covid-19 ont été renforcées à Vénissieux, où le port du masque est désormais obligatoire dans toute la ville. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le 11 septembre 2020, sous une tente à Vénissieux, près de Lyon, le personnel médical muni d'un équipement de protection attend pour effectuer un test de Covid-19. (JEFF PACHOUD / AFP)

Interdiction de rassembler plus de 1 000 personnes, pas de fermeture des bars et restaurants mais d'avantage de contrôles, et port du masque obligatoire... A Lyon les mesures ont été renforcées pour lutter contre le Covid-19. C'est désormais aussi le cas dans dix autres communes du Rhône, comme à Vénissieux, dans la proche banlieue lyonnaise. 

Le port du masque obligatoire dans toute la ville et tout le temps, c'est un changement pour cette grand-mère, qui sort de chez elle ses deux petites filles aux bras. "Là, je ne l'ai pas..., reconnaît-elle, mais sinon quand je vais aux courses ou au marché, je le mets tout de suite !" assure-t-elle. Dans l'aire de jeux pour enfants, il n'y a guère que Mélissa pour cacher sa bouche et son nez. "Oui, je l'ai déjà, indique-t-elle. Mais là regardez, qui a le masque ? Personne ! Il y a bien cette jeune fille là-bas, mais sinon les gens n'ont pas de masque", constate-t-elle. Pourtant tout le monde va devoir s'y faire sans rechigner, selon les premières déclarations des uns et des autres.

Ça ne me dérange pas, tant qu'il y a le Covid. Et puis ça ne sert à rien de se faire tester puisqu'on a les résultats au bout d'une semaine ou dix jours, entretemps on peut l'attraper.

Un Vénissian

à franceinfo

"Je le porte particulièrement dans les transports, indique un autre Vénissian. Mais vu que je suis souvent à Lyon et qu'il y est obligatoire, je le mets. C'est important. On voit qu'il y a une augmentation de cas et c'est dangereux. C'est peut-être difficile de le porter toute la journée, surtout en cours, mais on n'a pas le choix", explique-t-il.

La situation s'est dégradée dans la métropole de Lyon. Les tests reviennent positifs dans 10% des cas et le taux d'incidence est plus de quatre fois supérieur à la cote d'alerte.

Le reportage à Vénissieux de Mathilde Imberty. - 0
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.