Brésil : le cap des 40 000 morts franchi

Le Brésil a passé la barre des 40 000 décès liés au coronavirus. 800 000 cas ont été confirmés. Sur la plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, des tombes ont été creusées symboliquement.

France 2

Des tombes creusées sur la mythique plage de Copacabana, à Rio de Janeiro, au Brésil. Vétus de blouse blanche, les membres de cette ONG plantent symboliquement 100 croix noires dans le sable de Rio de Janeiro. Un hommage aux milliers de victimes du Covid-19 et une action choc pour dénoncer la gestion de la crise par le président Jair Bolsonaro. "Cette pandémie a fait ressortir toutes nos injustices sociales et l’incompétence des pouvoirs publics", indique Antonio Carlos Costa, président de l’ONG Rio de paz.

Des habitants sidérés

Ce partisan de Jair Bolsonaro renverse les croix, rapidement remises en place par cet homme. "Mon fils est mort de cette saleté à 25 ans et ce monsieur fait le clown sans aucun respect pour ceux qui protestent", crie-t-il. Beaucoup d’habitants sont sidérés. Le Brésil est le deuxième pays au monde le plus touché par la pandémie. Il vient de franchir la barre des 40 000 morts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur la plage de Copacabana.
Sur la plage de Copacabana. (France 2)