Bas-Rhin : cet hôpital prépare la deuxième vague épidémique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bas-Rhin : cet hôpital prépare la deuxième vague épidémique
Article rédigé par
S. Soubane, E. Daeschler, T. Walter - France 2
France Télévisions

Les hôpitaux et services d’urgence se préparent à une éventuelle seconde vague, comme à l'hôpital de Sélestat dans le Bas-Rhin.

Au sous-sol de l’hôpital de Sélestat (Bas-Rhin) des centaines de cartons sont empilés et parfois éventrés à la hâte. A l’intérieur : masques, lunettes de protection et blouses. Au plus fort de l’épidémie, l'hôpital consommait plus de 1 200 masques par jour. "On a quatre à six semaines de stock devant nous, c’est plutôt confortable", avoue la pharmacienne Béatrice Mongardon.

Le service réanimation a été renforcé

Plusieurs centaines de milliers d’euros de matériel jetable commandés dès le mois de février. Et des investissements plus lourds, comme les respirateurs. Essentiels pendant la crise, ils sont passés de six à onze à Sélestat. Au pic de la pandémie, 170 lits étaient dédiés à la maladie, et un service de réanimation avait été créé. En 2016, par manque de rentabilité, il avait été fermés par les autorités.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.