Bas-Rhin : à Strasbourg, un match illégal qui fait polémique

A Strasbourg (Bas-Rhin), les autorités veulent éviter à tout prix l’émergence d’un nouveau foyer de Covid-19 après l'organisation d'un match clandestin dimanche 24 mai.

France 2

Ici au Parlement européen de Strasbourg (Bas-Rhin), à partir de 9 heures, les gens qui auront assisté à ce match interdit, dimanche 24 mai, pourront venir se faire tester. Ce centre de dépistage n’a pas été créé à la suite de cette crise, mais il existait déjà depuis le 11 mai. Il a une capacité de 2 400 tests virologiques par jour. La grande question c’est est-ce que ces gens qui ont assisté au match vont venir jusqu’ici.

Une garde à vue

On est à six kilomètres du quartier ou le match a été organisé. La préfecture m’indiquait que des actions de communication ont été menées dans les quartiers en utilisant des associations et des éducateurs sportifs comme relai. Et puis côté enquête, il y a eu une garde à vue hier, la personne a été relâchée. La violation d’interdiction d’effectuer des rassemblements est punissable de six mois de prison et de 7 500 euros d’amende, explique Ben Barnier, en direct de Strasbourg (Bas-Rhin)

Le JT
Les autres sujets du JT
Ben Barnier, en direct de Strasbourg.
Ben Barnier, en direct de Strasbourg. (France 2)