Avec le déconfinement, le trafic de drogue redémarre

La fermeture des frontières et le confinement des populations a fait chuter le trafic de drogue. Mais avec le déconfinement, les affaires semblent reprendre.

France 2

Mis en pause avec le confinement, le trafic de drogue redémarre. Dans un quartier du 18e arrondissements de Paris, les trafiquants sont de retour. "C’est encore pire car il y a de nouvelles têtes qui sont arrivées dans le quartier, ils prennent possession des lieux, ils s’installent sur le rebord des fenêtres d’un immeuble où il y a des bureaux et ils font leur trafic devant tout le monde", témoigne sous couvert d’anonymat, une riveraine.

Reprise des saisies

À Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), les guetteurs sont de retour. "Depuis que le confinement est fini, ça reprend. Avec le confinement, il y a eu moins de clients, les gens restaient chez eux", explique un guetteur. Dans la rue, sur les réseaux sociaux, relance de clients réguliers, propositions attractives et même livraison à domicile, les affaires repartent. Cette économie clandestine s’est effondrée avec la fermeture des frontières. En Espagne, les trafiquants ont constitués des stocks pendant deux mois qui ont pu rejoindre leur destination en France, par exemple, avec le déconfinement. "On a constaté qu’à partir du 11 mai, une reprise du trafic routier et des saisies importantes de produits stupéfiants sur le territoire français", indique Stéphanie Charbonnier, la cheffe de l’Office anti-stupéfiants (Ofast).


Le JT
Les autres sujets du JT
Image d\'illustration, Paris, 2017. 
Image d'illustration, Paris, 2017.  (ALAIN JOCARD / AFP)