Automobile : les sous-traitants en grande souffrance depuis la reprise d'activité

Publié
Automobile : les sous-traitants en grande souffrance depuis la reprise d'activité
FranceInfo
Article rédigé par
D.Lachaud, O.Palomino, B.Bervas - franceinfo
France Télévisions

Les sous-traitants de l'automobile traversent une mauvaise passe. La pénurie de semi-conducteurs s'est aggravée depuis la reprise d'activité post-Covid-19. Le groupe Renault a annoncé une perte de production de 500 000 véhicules.

A Villers-la-Montagne, (Meurthe-et-Moselle), en Lorraine, Vincent Marcel, PDG de Colman Cuvelier RPS, peine à poursuivre son activité. En temps normal, sa ligne fonctionne cinq jours sur sept et 24 heures sur 24. Toutefois, comme il l'explique, la pénurie de semi-conducteurs le met en difficulté : "Nos clients ne commandent plus de pièces en raison de la rupture de semi-conducteurs chez les constructeurs automobiles."

42 salariés de l'entreprise en chômage partiel

Les rares commandes qui proviennent des constructeurs sont incertaines jusqu'au dernier moment. Par conséquent, les 42 salariés de l'entreprise sont le plus souvent en chômage partiel. "Il y a beaucoup d'argent qui dort maintenant. A peu près 150 000 euros de bloqués, donc ça affaiblit évidemment notre trésorerie", explique Vincent Marcel. Cette situation pourrait s'éterniser. Un retour progressif à la normale n'est prévu qu'en 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.