Augmentation des impôts : "Ce n'est pas le choix que nous faisons", assure Gérald Darmanin

Le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a pris l'engagement qu'il n'y aura pas de hausse des impôts à cause de la crise économique liée au coronavirus, ce mercredi 15 avril en direct au 20 Heures.

France 2

Lors de son allocution télévisée du 13 avril, Emmanuel Macron a annoncé un plan d'aide d'urgence. Pour trouver les 110 milliards nécessaires au soutien des Français et de l'économie, le gouvernement, par la voix du ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a assuré, ce mercredi 15 avril en direct au 20 Heures, que cela ne passera pas par une hausse des impôts. "Ce qu'a essayé de faire le président de la République depuis trois ans, c'est de baisser les impôts", a-t-il déclaré.

Le recours à la dette publique

"Quand on met plus d'impôts sur le dos des entreprises, plus d'impôts sur le dos des salariés, on décourage l'activité économique. Pour avoir des recettes, soit vous avez plus d'impôts, vous les augmentez - ce n'est pas le choix que nous faisons - soit vous continuez à remettre en place la croissance économique." Pour financer ces aides publiques, l'exécutif a fait le choix de la dette. "On a choisi d'investir dans cet endettement qui nous permet de maintenir un salarié sur trois au chômage partiel."

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérald Darmanin, ministre de l\'Action et des Comptes publics, à l\'Elysée, le 19 février 2020.
Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics, à l'Elysée, le 19 février 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)