Aubrac : les transhumances en période de coronavirus

Faire perdurer la tradition malgré le coronavirus. C’est en ce moment que se tiennent les grandes transhumances dans le plateau de l’Aubrac. D’habitude, ces fêtes attirent des milliers de personnes.

France 3

Concert de cloches, et coiffes colorées. Pour les vaches de Serge Niel, le grand jour est arrivé. Comme chaque année à la fin mai, c’est le moment pour l’agriculteur de conduire son troupeau sur les hauteurs de l’Aubrac pour y passer l’été. "C’est toujours un moment particulier parce que c’est toujours un moment de saison, un changement de travail pour nous. Pour les bêtes, on sait qu’elles vont trouver le bon air", explique-t-il.

Un cortège au milieu des voitures

Un jour de fête et de convivialité, normalement. Car cette année, le coronavirus a eu raison des festivités. Certains éleveurs ont préféré monter leurs bêtes en camion. Pour Serge Niel, pas question de manquer à la tradition. Habituellement, des milliers de personnes sont là, tout au long du trajet, à admirer les cortèges bruyants et colorés. Cette année, c’est au milieu des voitures que le troupeau a du progresser.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un troupeau de vaches, dans un champs à Tilly-sur-Seulles (Calvados), le 8 juin 2019. 
Un troupeau de vaches, dans un champs à Tilly-sur-Seulles (Calvados), le 8 juin 2019.  (ARTUR WIDAK / NURPHOTO / AFP)