Appel à témoignages Télétravail, retour imposé, chômage partiel... Comment se passera le retour au travail dans votre entreprise après le 11 mai ?

Le gouvernement encourage le télétravail, mais les employeurs sont libres de demander à leurs salariés de revenir dans les locaux de l'entreprise. Votre situation personnelle nous intéresse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le gouvernement a publié un protocole définissant les règles à respecter pour la reprise du travail dans les entreprises à compter du 11 mai 2020. (IMAGE POINT FR - LPN / BSIP / AFP)

Allez-vous retourner sur votre lieu de travail ? Continuer ou découvrir la pratique du télétravail ? Ou bien bénéficier du mécanisme de chômage partiel ? Une semaine avant la sortie du confinement, fixée au lundi 11 mai, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a jugé "important" que les 5 millions de Français qui exercent actuellement à distance puissent "continuer à télétravailler", afin de limiter la propagation du Covid-19.

>> Coronavirus : suivez les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 dans notre direct

Mais si le télétravail reste conseillé, il n'est pas obligatoire : les employeurs auront donc la possibilité d'imposer à leurs salariés de venir travailler dans les locaux de l'entreprise. Dimanche 3 mai, le ministère du Travail a publié un "protocole national de déconfinement" visant à assurer la sécurité et la santé des salariés. Ce document prévoit par exemple un espace minimum de 4 mètres carrés par salarié, le port du masque obligatoire dans certains cas, un sens unique de circulation dans les locaux, une désinfection des lieux plusieurs fois par jour...

Concrètement, comment cela va-t-il s'organiser ? Des hordes de salariés vont-elles affluer dans les transports en commun et les entreprises dès le 11 mai ? Les employeurs ont-ils prévu de différer ou d'échelonner le retour au travail afin d'éviter l'embouteillage ? Au-delà des annonces officielles, votre situation personnelle nous intéresse. Personnellement, comment envisagez-vous vos conditions de travail à partir du 11 mai ? Avez-vous pu en parler avec votre employeur ? Pensez-vous pouvoir conjuguer activité professionnelle et vie de famille ?

N'hésitez pas à apporter votre contribution dans le formulaire ci-dessous. N'oubliez pas de laisser vos coordonnées afin qu'un journaliste puisse vous recontacter. Celles-ci resteront bien entendu confidentielles et votre témoignage pourra rester anonyme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.