Cet article date de plus d'un an.

Animaux : la SPA de Belfort refuse l'adoption par internet pendant le confinement

Le ministre de l'Intérieur a expliqué samedi que les déplacements pour se rendre à un refuge seront autorisés malgré le confinement à partir du 16 avril.

Article rédigé par
Avec France Bleu Belfort-Montbéliard - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors d'une journée portes ouvertes à la SPA de Mulhouse dans le Haut-Rhin, le 1er décembre 2019 (photo d'illustration). (VINCENT VOEGTLIN / MAXPPP)

La SPA de Belfort ne veut pas que ses animaux soient adoptés par internet, rapporte France Bleu Belfort-Montbéliard. Samedi 11 avril, Christophe Castaner a annoncé que dès le 16 avril, les déplacements pour se rendre dans un refuge et adopter un animal seront autorisés, alors que le confinement est mis en place en France pour éviter la propagation de l'épidémie de coronavirus.

>> Suivez les dernières infos liées à la pandémie de coronavirus en direct

"Saturée d'appels téléphoniques et de messages depuis ces annonces", la SPA de Belfort ne suivra pas les directives du ministère de l'Intérieur. "Il n'y aura aucune adoption sur rendez-vous, ni via Internet", indique le refuge belfortain dans un message publié sur Facebook où elle explique qu'une "adoption est un acte posé et réfléchi qui demande de la part des potentiels adoptants, plusieurs visites, minimum 4 pour faire connaissance avec l'animal ainsi qu'une étude par les responsables de la situation personnelle et des conditions d'accueil avec parfois une visite pré-adoption de chaque futur adoptant".

"Cette pratique est mise en place en premier lieu par la SPA de Paris, dont nous ne dépendons pas", explique le refuge qui indique que "des SPA et des refuges sont saturés depuis le confinement par un nombre très important d'abandons dont leur capacité d'accueil est arrivée à saturation. Le refuge de Belfort n'est pas concerné par ce manque de places." Elle précise qu'aucun animal ne sera euthanasié lors du confinement.

Des appels pour "prendre un chien le temps du confinement"

L'association, qui a fait adopter 334 chiens et chats durant l'année 2018, rappelle que les chiens du refuge ne sont pas une excuse pour pouvoir se balader en période de confinement. 

Nous recevons aujourd'hui une quinzaine d'appels par jour de personnes qui souhaitent prendre un chien le temps du confinement pour le ramener après.

SPA de Belfort

"Prendre un animal comme alibi pour braver les interdictions de sorties est inentendable et inadmissible. Un peu de sérieux et de respect pour les animaux", s'agace la SPA de Belfort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.