Aérien : Air France va se séparer de ses A380 plus tôt que prévu

Air France accélère la mise à l’arrêt de ses A380. Initialement prévue pour fin 2022, la mesure prend finalement effet immédiatement. Les neuf gros porteurs de la flotte ne transporteront donc plus les passagers de la compagnie.

France 2

Ce sera la dernière image des A380 d’Air France : des géants cloués au sol, alignés comme de vulgaires jouets sur le tarmac. Mise à mal par la crise du Covid-19, la compagnie aérienne va se séparer de ses neuf mastodontes deux ans plus tôt que prévu. L’A380 fait déjà figure de dinosaure par rapport aux nouveaux appareils : trop gourmand en carburant, trop coûteux en maintenance et désormais trop grand en pleine crise de l’aérien.

Un avion "très peu rentable"

"Dans un premier temps, on va déjà essayer de remplir les avions de plus petite taille, et imaginer qu’on remplisse un avion de plus de 500 sièges dans les années qui viennent, c’est excessivement compliqué. L’avion devait déjà sortir de flotte parce qu’il était très peu rentable", explique Xavier Tytelman, expert en aéronautique. Selon Air France, cette décision vise à poursuivre sa transformation, avec des avions plus modernes, plus performants et dont l’empreinte environnementale est considérablement réduite.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une promeneuse observe un avion au large de Nice (Alpes-Maritimes), le 29 novembre 2019.
Une promeneuse observe un avion au large de Nice (Alpes-Maritimes), le 29 novembre 2019. (VALERY HACHE / AFP)