À Caen, les bateaux de croisière bloqués par la crise sanitaire rouillent sur le port

Avec la crise du Covid-19, le business des croisières s'est effondré. Dans le port de Caen, des bateaux géants vides restent à quai. Reportage. 

Franceinfo

Le port du Caen est une escale appréciée par les croisiéristes. Mais depuis le début de la crise sanitaire, le port normand n'accueille plus de touristes. Seuls d'immenses bateaux vides restent à quai et personne ne sait quand ils pourront à nouveau lever l'ancre. "Pour l'instant, ces bateaux sont en hivernage forcé pour cause de Covid et leur date de départ n'est pas connue", témoigne Antoine de Gouville, le directeur des équipements portuaires de la CCI de Caen. 

Pour Caen, l'absence des riches touristes croisiéristes est un gros manque à gagner. Le port se nourrissait de 280 escales par an. "Un croisiériste qui débarque en centre-ville de Caen va dépenser de l'ordre de 200 à 250 euros par jour et par personne", estime Romain Bail, président du Club Caen-Ouistreham Normandy Cruise. Soit bien plus qu'un touriste lambda. 

Un bateau de croisière à quai dans le port de Caen. 
Un bateau de croisière à quai dans le port de Caen.  (FRANCEINFO)